1er combat aérien Turquie/Russie, les F-16 turcs prennent la fuite!

10.02.2020

Alors que l'armée syrienne en est à encercler le sixième poste d'observation turc dans le nord syrien, le site militaire russe Avia.pro a fait état d'un premier combat aérien entre l'armée de l'air russe et la Turquie. Selon le site, la Russie a fait décoller des chasseurs Su-35 à partir de sa base aérienne à Lattaquié alors que les F-16 turcs s'apprêtaient à lancer des missiles en direction des positions de l'armée syrienne.

Selon les médias, citant des sources militaires en Syrie, des chasseurs russes Su-35 ont quitté la base aérienne de Hmeimim à Lattaquié après que des F-16 turcs eurent tenté de s'approcher de l'espace aérien syrien pour frapper des positions russes et syriennes dans les régions d'Alep et d'Idlib. Les pilotes turcs n'ont pas initialement répondu au signal de l'équipage russe à bord du Su-35 de s'éloigner immédiatement du ciel syrien, ce qui a entraîné l'activation des systèmes d'armes - les avions de combat russes ayant été prêts à attaquer les F-16 turcs.

« On sait que le 3 février, la partie turque a lancé une frappe aérienne avec des avions de chasse F-16 sur 46 cibles en Syrie. Il est rapporté que le but de l'opération était de riposter à une supposée attaque contre l'armée turque dans la région d'Idlib, mais cette fois Ankara n'a pas eu le temps d'aller jusqu'au bout et il s'est heurté à une riposte bien ferme. Le face-à-face Su-35 russe/F-16 turc a duré plusieurs minutes avant que les pilotes turcs ne reculent et quittent l'espace aérien syrien, a affirmé le journal militaire chinois Sohu, cité par Avia.pro. 

Il y a quelques heures, le réseau d'information syrien Rojava Network, citant des données de l'agence de presse Step News Agency, a rapporté que le commandement militaire turc avait déployé des terroristes et des mercenaires afin de préparer le début d'une opération militaire à grande échelle contre l'armée syrienne à Idlib et Alep, impliquant directement l'armée turque. Selon cette information, la Turquie pourrait déclencher une guerre contre la Syrie dans les prochaines 24 à 72 heures.

"Selon une source de l'agence Step News, la Turquie a ordonné aux dirigeants des factions du Front de libération nationale de se préparer" à déclencher une large offensive s'étendant d'Idlib à Alep, offensive qui impliquerait les forces turques. La semaine dernière, la Turquie a envoyé à plusieurs reprises des convois militaires à Idlib, au moins 1200 unités dont environ 200 à 300 chars, de l'artillerie automotrice , des véhicules blindés, de multiples systèmes de lancement de fusées, etc., ce qui indique une volonté de déclencher un conflit militaire à grande échelle. Mais ni l'armée syrienne ni la Résistance et encore mois la Russie n'ont l'intention d'autoriser une action militaire turco-US-Otan à Idlib, les forces alliées étant prépositionnées tout comme des chasseurs aériens syriens et russes ainsi que des unités de la DCA afin d'intercepter des avions de combat turcs dans le ciel au-dessus d'Idlib. 

 

« Sans soutien aérien, l'armée turque constitue une cible facile pour l'armée syrienne. En dépit de huit ans de guerre, l'armée syrienne a une puissante artillerie, et un système de missiles tactiques, d'ATGM et de MLRS pour que la Turquie subisse dès les premières heures d'un conflit ouvert des pertes très lourdes», notent les analystes. 

 

Source : Press Tv