La Corée du Nord met en garde contre toute action militaire américaine

Jeudi, 5 décembre, 2019 - 13:44

« L’usage de force militaire contre la Corée du Nord aurait des répercussions indésirables pour les États-Unis », ont déclaré ce mercredi 4 décembre les commandants de l’armée nord-coréenne, cités par l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA

« Une dérive vers un conflit armé de grande ampleur est possible à tout moment entre la Corée du Nord et les États-Unis. Toute attaque recevra une réponse immédiate des forces armées nord-coréennes », a averti Pak Jong Chon, commandant de l’armée nord-coréenne.

Tout en mettant en garde contre les répercussions de la prise de position de Washington envers Pyongyang, le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Lee Tae Sung, s’est exprimé mardi dernier en ces termes : « Le dialogue annoncé par les États-Unis n’est en réalité qu’une ruse stupide destinée à maintenir la Corée du Nord sous l’impulsion des négociations et à l’utiliser dans l’intérêt de la situation politique et des élections aux États-Unis ».

« Tout ce qui peut être fait maintenant, c’est le choix des États-Unis, et cela ne dépend que des États-Unis du cadeau de Noël qu’ils choisiront eux-mêmes », a résumé Lee Tae Sung.

Selon le vice-ministre des Affaires étrangères nord-coréen, « les États-Unis cherchent à gagner du temps dans leur propre intérêt en parlant d’un dialogue stable et constructif, plutôt que de prendre des mesures en réponse aux mesures prises précédemment par la Corée du Nord ».

Les médias nord-coréens ont de nouveau diffusé mercredi d’énigmatiques photos de Kim Jong Un montant un cheval blanc dans la neige sur une montagne sacrée de la péninsule, une mise en scène éminemment symbolique selon les experts qui rivalisent de conjectures sur sa signification.

Certains spécialistes nord-coréens affirment que les visites du dirigeant nord-coréen sur le Mont Paektu -- berceau légendaire du peuple coréen -- augurent parfois d’une annonce politique majeure. Il avait déjà été photographié en octobre montant uncheval blanc sur ce volcan endormi à la frontière avec la Chine.

La diffusion de ces nouveaux clichés intervient alors que les négociations sur le nucléaire avec les États-Unis sont dans l’impasse. Pyongyang a donné à Washington jusqu’à la fin de l’année pour faire des concessions.

Source : Press Tv