Idlib : l’armée syrienne coupe la voie de ravitaillement des terroristes dans la banlieue d’Idlib

05.02.2020

Lors de leurs opérations contre les positions des réseaux terroristes sur l’axe de la ville de Saraqib dans la banlieue d’Idlib, des unités de l’armée syrienne ont libéré le village de Nayrab au nord de l’autoroute internationale Alep-Lattaquié et 4 villages près d’Abou Dhouhour, après de violents combats avec les terroristes, a rapporté l’agence d’information syrienne SANA.

Les unités de l’armée ont intensifié leurs opérations sur l’axe de la ville de Saraqib dans la banlieue sud-est d’Idlib et libéré le village de Nayrab au nord de l’autoroute internationale Alep-Lattaquié après avoir détruit les fortifications des terroristes et un nombre de leurs positions, les obligeant à prendre la fuite et leur coupant les lignes de ravitaillement entre Saraqib et Ariha.

Les troupes de l’armée syrienne poursuivent également leur progression sur l’axe sud-ouest de Saraqib. Elles ont réussi cemardi à libérer les villages de Jobas, San et Trenba.

La source syrienne a indiqué que des unités de l’armée avaient mené des opérations contre les regroupements des terroristes sur l’axe d’Abou Dhouhour-Saraqib et libéré les villages de Wassita, Raqem, Blissa et Tel Agher, après avoir éliminé un nombre de terroristes et détruit des armes et des munitions qui étaient en leur possession.

SANA a souligné que les unités de l’armée mènent aujourd’hui de violents accrochages avec les groupes terroristes à la périphérie des villages de Kaddour et Roueiha au sud-ouest de Saraqib.

L’armée syrienne se trouve désormais à un kilomètre de la ville stratégique de Saraqib, après qu’elle a pu libérer lundi 3 février le village d’al-Nerab. Cette dernière localité se situe à huit kilomètres de la ville d’Idlib. Pour le camp US/OTAN, Idlib est quasi perdue et avec il est perdu aussi le rêve de pouvoir maintenir par Turquie interposée un droit de regard prolongé sur les deux grandes autoroutes M4 (Syrie-Irak) et M5 (Syrie-Jordanie) en empêchant la Syrie et ses alliés (Moscou et Résistance) d’accéder par une seconde voie terrestre à la Méditerranée, après celle traversant le point de passage Qaëm-Abou Kamal.

Ces trois derniers jours, l’armée turque a dressé trois postes militaires dans le nord, l’est et le sud de Saraqib pour tenter d’empêcher la fulgurante avancée des troupes syriennes et de leurs alliés de la Résistance, avancée que soutiennent les raids incessants de la Russie. Un quatrième poste militaire, la Turquie l’a créé dimanche soir à Tronba à l’ouest de Saraqib. L’armée turque s’y est même infiltrée, en violation des accords passés avec Moscou, provoquant ainsi une riposte syrienne immédiate. Et Tronba est depuis lundi sous le contrôle syrien. 

 

Source : Press TV