CHISINAU FORUM III: Marion Sigaut – L’offensive mondiale de corruption des mœurs et de la destruction des valeurs

21.10.2019

 

• Un scientifique américain spécialiste des guêpes, publie un rapport sur la sexualité des hommes américains.

 

Vendu à des millions d’exemplaires dans le monde.

La nouvelle science appelée sexologie va se fonder sur ce rapport.

Alfred Kinsey, homosexuel maniaque et menteur, a manipulé des centaines de personnes et fait violer des dizaines d’enfants pour fournir un faux rapport destiné à banaliser, puis promouvoir, les comportements sexuels les plus déviants.

La révolution sexuelle est née. Elle va bouleverser et renverser toutes les valeurs.

 

• Le 20 mars 1969, le docteur Richard Day, personnalité bien introduite dans les milieux mondialistes et membre du Planning familial américain, fait une conférence à un groupe de médecins pédiatres américains pour les initier au projet mondialiste.

 

”On va restreindre la population mondiale, limiter les naissances, séparer les activités sexuelles et la reproduction, préparer l’euthanasie, introduire de nouvelles maladies, éliminer les anciennes religions au bénéfice d’une nouvelle, promouvoir l’homosexualité”.

« maintenant, tout est en place, et maintenant, personne ne peut nous arrêter. »

 

• Le 2 décembre 1978voit la création, à Boston, de l’association nord-américaine des hommes amoureux des enfants, en anglais Nambla.

 

Les membres de Nambla ont rendu un hommage appuyé à leur maître à tous : Alfred Kinsey.

Nambla est ce qu’on appelle une association de promotion de la pédophilie.

 

• Le 20 novembre 1989, la plupart des États ont signé la Convention relative aux droits de l’enfant. Merveilleux progrès? Ou une ouverture des portes de l’enfer.

 

Les parents sont définis comme étant destinés à fournir à l’enfant des conseils appropriés dans l’exercice de ses droits :

C’est la fin de l’autorité parentale,

- C’est monstrueux;

Les Etats parties reconnaissent le droit de tout enfant à un niveau de vie suffisant pour assurer son développement physique, mental, spirituel, moral et social.

C’est en vertu de cette loi que l’Angleterre, la Norvège, l’Allemagne, la Suède, l’Italie et, de plus en plus, la France, retirent les enfants à leurs parents et les placent en famille d’accueil.

Un scandale en Italie vient de montrer que des enfants sont placés dans des familles LGBT et victimes de viols.

• Le 17 mai 1990, l’Organisation mondiale de la santé, l’OMSretire l’homosexualité de la liste des maladies mentales.

 

La décision, saluée par toutes les associations militantes homosexuelles, a été prise sur des critères politiques et sans aucune argumentation médicale.

 

• Le 9 novembre 2006à Yogyakarta(Indonésie) réunion de 26 « brillantsexperts » des droits humains qui édicteront les Principes de Yogyakarta.

 

Il faut faire appliquer le Droit international à tout ce qui touche à l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

 

▪ C’est la validation de la théorie du genre au niveau international : on peut choisir son sexe.

 

▪ Citation : Nombreux sont les États et les sociétés qui imposent aux individus des normes en matière de genre et d’orientation sexuelle par l’entremise de coutumes, de lois et de violences, et qui cherchent à contrôler la façon dont ces individus vivent leurs relations personnelles et s’identifient eux-mêmes.

 

 

”On va lutter mondialement contre ceux qui ne reconnaissent pas le genre”.

 

▪ Il s’agit de valider la prétendue transsexualité.
▪ Ces opérations coûteuses seront faites aux frais du contribuable.

 

Ces opérations irréversibles seront accordéesaux enfants, dont on ne précise pas l’âge.

Il faudra éliminer tous les préjugés et pratiques coutumières opposées à ces droits.

Les nouvelles normes énoncées devront devenir contraignantes pour les Etats.

 

• Le 1er octobre 2008, déclaration Droits sexuels et reproductifsrelayée par l’ONU.

 

Jouir est un droit.

La sexualité doit être séparée de la reproduction et la reproduction de la sexualité.

Il n’y a pas d’âge minimum requis pour ces droits : les enfants sont concernés.

 

• 17 mai 2010, les ministères français desAffaires étrangères, santé,sports veulent retirer trans identité des maladies mentales: vouloir changer de sexe est désormais NORMAL.

 

• 1 octobre 2011, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), organisme dépendant du ministère de la santé, diffuse un document de promotion du lesbianisme avec photos et dessins abominablement explicites.

Titre du fascicule: Tomber la culotte.

Revendiquent le droit de se marier entre femmes.

 

• Le 1er janvier 2012publication par Ministère de l’enseignement et de la recherche d’une brochure : « Homophobie lesbophobie, biphobie, transphobie savoir et réagir » : le pouvoir doit lutter contre les « phobies » de ceux qui s’opposent aux déviances.

 

Définit la sexualité comme la recherche de l’excitation et du plaisir.

17 pages pour culpabiliser les gens normaux et victimiser les déviants.

 

• Le 31 octobre 2012le Premier ministre Jean-Marc Ayraultlance un « Programme d’actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre ».

 

La lutte contre l’homophobie doit devenir une politique à part entière de l’État.

Il faut des interventions en milieu scolaire.

Mise en place et promotion d’une « Ligne Azur », catalogue des perversions disponibles.

• Le 4 janvier 2013le ministre de l’éducation dit que la Lutte contre l’homophobie = prioriténationale: il promeut aussi la Ligne Azur.

 

• Le 17 mai 2013, après des mois et des mois de manifestations ayant mobilisé des millions de personnes et des pétitions de centaines de milliers de signatures, leParlement françaisvote la loi dite « Mariage pour tous » qui reconnaît comme mariage légitime l’union de deux personnes du même sexe.

 

• Le 13 juin 2016 le Haut conseil à l’Egalité promeut l’éducation à la sexualité dans les écoles, véritable catalogue de toutes les pratiques sexuelles à l’usage des enfantsdes écoles.

 

• En janvier 2018 l’UNESCO publie ses préconisations en matière d’éducation sexuelle.

 

En 139 pages, l’UNESCO insiste lourdement sur le respect de l’orientation sexuelle, le rejet des stéréotypes, le droit de profiter des plaisirs de la chair,

Alors que le français est langue officielle de l’ONU et que Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, est française, le texte n’est disponible qu’en anglais : les français n’ont pas le droit de savoir.

L’éducation sexuelle complète commence dès 5 ans à l’école qui enseignera l’homosexualité dès la grande section de Maternelle.

On apprendra à partir de cinq ans à définir son genre: un enfant ne sera pas sûr d’être garçon ou fille en sortant de classe…

On enseignera à partir de 9 ans à repérer les signes de la grossesse.

La masturbation sera promue dès les petites classes, pourvu qu’elle se fasse « en privé ».

On enseignera le respect des familles différentes : homosexuelles, parmi des dizaines d’autres aberrations criminelles.

 

• Le 30 novembre 2018 au milieu d’une vague de gilets jaunes, le Parlement            français a voté l’interdiction de la fessée.

 

Les parents n’ont plus le droit de correction ou d’autorité.

Le seul moyen de faire respecter la loi : dénonciation, adaptation familiale, enlèvement d’enfants.

Les pays scandinaves et l’Allemagne sont très en avance sur ce point et les parents vivent dans la terreur.

• En août 2019 une polémique éclate dans des stades de foot où plusieurs matches sont interrompus pour cause de banderoles « homophobes»;

 

Des centaines de milliers de fous de foot n’auront bientôt plus le droit de rigoler. Ils se vengent en ridiculisant les politiques qui leur font la leçon.

Les autorités tirent dangereusement sur la corde.

 

• Au même moment, le 1er septembre dernier à Strasbourg, des jeunes gens filment deux hommes entièrement nus pratiquant une sodomie en plein centre-ville sur une grande avenue et sous un lampadaire.

 

Quoi d’autre à présent?

Il est temps de rétablir la décence et la pudeur.

 

Source : Flux