Politifact admet discrètement que la fuite du COVID-19 d’un laboratoire n’est pas une “théorie du complot démystifiée”

Vendredi, 21 mai, 2021 - 20:00

En janvier dernier, lorsque la Chine et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont tenté de limiter les dégâts pour Pékin à la suite de l’apparition d’un nouveau coronavirus mystérieux dans la même ville que leur laboratoire secret de recherche sur les coronavirus de chauve-souris (avec lequel, à l’insu de la plupart des gens à l’époque, une ONG financée par Fauci et appelée EcoHealth Alliance travaillait), quiconque a logiquement suggéré un lien entre le laboratoire secret et la nouvelle maladie a été immédiatement puni par les géants de la Silicon Valley qui ont protégé la Chine contre ceux qui osent spéculer sur la base d’indices très… évidents.

Twitter a suspendu Zero Hedge après qu’un journaliste de BuzzFeed (licencié par la suite pour plagiatnous a accusés d’avoir “doxxé un scientifique chinois qu’il a faussement accusé d’avoir créé le coronavirus” (avec des informations accessibles au public). Cinq mois plus tard, Twitter a rétabli notre compte après une pression publique croissante – disant qu’ils avaient “commis une erreur”.

Facebook a interdit nos articles et s’est occupé de la “désinformation” de COVID en se basant sur la parole de soi-disant “vérificateurs de faits” qui ont insisté sur le fait que la nouvelle maladie ne pouvait pas s’être échappée de l’Institut de virologie de Wuhan et qu’elle avait dû émerger par des intermédiaires animaux encore inconnus entre les chauves-souris et les humains. Bien sûr, l’une des “vérificatrices de faits” de Facebook travaillait au laboratoire de Wuhan.

Danielle Anderson, ex employée du laboratoire de Wuhan et vérificatrice des faits sur Facebook, qui a collaboré neuf fois avec le chercheur sur les chauves-souris, Peng Zhou.

Et puis il y a Politifact, qui a écrit ce titre criard dans une “vérification des faits” de septembre 2020 :

“L’invité de Tucker Carlson diffuse une théorie de conspiration démystifiée selon laquelle le COVID-19 a été créé dans un laboratoire.”

Aujourd’hui, presque exactement un an et un président plus tard, Politifact a publié une “correction” majeure et “archivé” la vérification des faits.

“Lorsque cette vérification des faits a été publiée pour la première fois en septembre 2020, les sources de PolitiFact ont conclu les chercheurs qui affirmaient que le virus SARS-CoV-2 ne pouvait pas avoir été manipulé. Cette affirmation est maintenant plus largement contestée.”

En réalité, c’était politique.

Source : Aube Digitale