Dossiers

La consolidation eurasienne enterre le moment unipolaire américain

23.09.2021

Pendant que la France se remet à grand-peine du choc de l’abandon de son « contrat du siècle » par l’Australie et qu’en conséquence, elle est peut-être enfin en train de cesser de considérer les États-Unis comme un « grand frère » sur qui on peut se reposer (à quelque chose malheur doit être bon), le super-continent eurasien est en pleine reconfiguration sous l’égide de l’OCS (Organisation de coopération de Shanghai), l’alliance militaire emmenée par les deux puissances appelées à compter dans le nouvel ordre mondial : la Chine et la Russie. La France entendra-t-elle le message ? Et si l’OTAN représentait un pari sur le mauvais cheval ?

Ce que l'élargissement de l'OTAN pourrait coûter

21.09.2021

L'étude a porté principalement sur les besoins des forces armées et les coûts nécessaires qu'ils impliquent. L'aspect même du document est tout à fait symptomatique: alors que les sommets parlent année après année de l'acceptation éventuelle de nouveaux membres ou de leur report, et que les représentants américains et britanniques incitent constamment à la cooptation d'autres nations - ce qui relève de la politique rhétorique, l'analyse rationnelle des avantages et des inconvénients indique déjà une routine systématique, avec des calculs détaillés et la prise en compte des expériences précédentes.

Géo-ingénierie et armes climatiques

19.09.2021

La forte bruine qui s'est abattue sur les pays d'Europe et d'Asie, ainsi que les nombreux incendies qui font rage en Russie et à l'étranger, ont amené beaucoup de gens à se demander une fois de plus: est-il possible pour l'homme de contrôler les phénomènes naturels? Et si une telle technologie existe, peut-elle être utilisée à des fins destructives (comme on le voit dans un film d'action de science-fiction comme Geostorm)? Ou, pour le dire autrement, les armes météorologiques (géomagnétiques, stratosphériques, etc.) existent-elles?

Géopolitique du chiisme

19.09.2021

Avec la panique qui a suivi le retrait américain d'Afghanistan, il est clair que nous vivons déjà dans un monde multipolaire. Le leadership unipolaire incontestable de l'Occident appartient au passé. L'émergence d'un ordre multipolaire est déjà un fait. Il est donc grand temps de revoir les principaux acteurs - actuels et futurs, mondiaux et régionaux. Dans la phase de transition, beaucoup de choses impensables hier, deviennent possibles. C'est le début d'une situation d'urgence mondiale - Ernstfall/Urgence (C. Schmitt). Les vieilles portes se ferment, les vieilles routes explosent, les vieux murs sont détruits. C'est le moment de penser avec audace et d'agir rapidement. La forme de l'établissement de la multipolarité dépend de nous; elle sera exactement comme nous entendons la façonner : le monde de notre création (N. G. Onuf).

AUTOPSIE SOCIO-POLITIQUE DE LA QUESTION MIGRATOIRE THALASSIQUE

19.09.2021

Depuis quelques années, nous assistons sur le sol européen à ce qu'on appelle « vague migratoire », terme employé par les  médias mainstreams occidentaux. Un terme trop souvent manipulée par les différentes forces dites « populistes » ou « nationalistes ». Ces partis sont dans un logiciel qui consiste à s'opposer de manière caricaturale à un mal évident,  plutôt que de s'opposer et de trouver une solution, face aux causes dont ils sont directement ou indirectement responsables. L'Afrique continentale n'a jamais atteint une véritable indépendance qui lui a permis de prendre en main son propre destin dans son paradigme singulier. Il s'agit d'un continent polycentrique encore asphyxié par des délétères politiques internes qui, par une certaine endogamie incestueuse dans le terrain politico-économique, avec la classe dirigeante oligarchique occidentale, elle même subordonnée aux forces mondialistes, ne permettent pas à l'Afrique de progresser et de s'auto- déterminer. En faisant la somme de multiples réalités, nous arrivons au problème migratoire que je développerai en quatres points.

Les Balkans: une crise permanente

15.09.2021

Depuis le début de l'année 2021, la Bulgarie se trouve dans un état de crise politique permanente. Dans le contexte des manifestations de masse contre le parti libéral de droite au pouvoir, le GERB, des élections législatives ont été organisées début avril. En conséquence, aucune des forces politiques n'a été en mesure de former un gouvernement. De nouvelles élections ont eu lieu en juin. Cependant, aucun gouvernement n'a encore été formé.

La tianxia mondialiste, la double contrainte et le dilemme insoluble de Poutine

12.09.2021

La situation idéologique en Russie à la veille des élections est de plus en plus tendue. Le résultat des élections importe peu, mais le système lui-même commence à trembler, non pas à cause des risques imminents, mais parce qu'il entre en résonance avec les contradictions accumulées en son sein, qui se reflètent non pas dans les élections, mais dans le système lui-même et dans la société. Ces élections ne peuvent même pas prétendre libérer leur charge. Le fait est qu'elles ne publient rien. La vapeur s'accumule, la structure commence à laisser percevoir des tremblements internes.

Élections allemandes: qui remplacera Mme Merkel et comment les relations entre Berlin et Moscou vont-elles évoluer?

12.09.2021

L'Allemagne tiendra des élections législatives le 26 septembre pour élire les membres du vingtième Bundestag. Pour la première fois depuis 2005, Angela Merkel ne sera pas chancelière. Cette décision, probablement justifiée à la fois par la fatigue politique et la baisse de la cote de son parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU), a été prise le 29 octobre 2018. En outre, les sondages d'opinion préliminaires montrent que les élections pourraient entraîner une fragmentation importante du Bundestag, ce qui pourrait conduire à de longues négociations sur la formation de la coalition à hisser au pouvoir (trois à six mois, comme ce fut le cas en 2013 ou 2017). Après les élections, les partis allemands négocieront la formation d'un gouvernement et, par conséquent, la nomination d'un chancelier. Le chancelier devra être soutenu par une majorité de tous les membres élus du Bundestag. Si, après trois tentatives, le Bundestag ne parvient pas à nommer un chancelier, le président allemand (une figure presque nominale dans une république parlementaire) a le droit de nommer un candidat qui obtient une pluralité de voix, créant ainsi un gouvernement minoritaire.

Ethnologie et ontologie des peuples de l'Afrique de l'Ouest

12.09.2021

Une branche de la famille nigéro-congolaise est constituée par le peuple mandé. Les langues de cette famille linguistique diffèrent sensiblement des autres langues nigéro-congolaises par des paramètres fondamentaux, c'est pourquoi les linguistes les considèrent comme les premières à se séparer du tronc principal, avec les langues Ijo et Dogon. Les différences entre le mandé et la structure même de la famille nigéro-congolaise sont si grandes qu'il existe des classifications qui séparent les langues mandé et les attribuent à une famille distincte.