"Vous êtes plus compétents pour regarder les joueurs de foot": Didier Raoult juge les médias incapables de jauger le niveau des scientifiques

Jeudi, 4 juin, 2020 - 11:45

Didier Raoult a accordé ce mercredi un entretien à nos journalistes Ruth Elkrief et Margaux de Frouville depuis Marseille. L'infectiologue y est notamment revenu sur sa place au sein du monde scientifique français. 

C'est peu dire qu'en quelques semaines, le professeur Didier Raoult, infectiologue, microbiologiste et directeur-général de l'IHU Méditerranée Infection de Marseille, s'est taillé une notoriété inusitée pour un scientifique. Le promoteur du traitement du coronavirus à base d'hydroxychloroquine, molécule dont il garantit qu'elle a fait ses preuves sur ses patients tandis que d'autres travaux - dont une étude publiée par la revue The Lancet et particulièrement remise en cause - en contestent l'efficacité, fait même l'objet d'enquêtes d'opinion. Ce mercredi, notre sondage "L'Opinion en direct", piloté par l'institut Elabe, a d'ailleurs dévoilé une image contrastée auprès des Français. Lors de cette même journée, le savant a accordé, depuis Marseille, un entretien à deux de nos journalistes, Ruth Elkrief et Margaux de Frouville. Cet entretien a été diffusé ce mercredi à partir de 19h. 

Didier Raoult se compare à Kylian Mbappé

Durant cette interview, la conversation a roulé sur le statut du professeur Raoult, ses lettres de noblesse dans le monde scientifique et la place qu'il estime y tenir. Il a notamment affirmé que les médias étaient, pour l'essentiel, incapables de juger de celle-ci.

"Je trouve que la capacité à analyser la place des uns et des autres en science dans ce pays est mauvaise. Je pense que vous êtes plus compétents pour regarder les joueurs de foot. Donc si on vous demande qui sont les meilleurs joueurs de foot, tout le monde le sait partout mais si on vous demande quels sont les dix meilleurs chercheurs français les gens ne le savent pas", a-t-il posé. 

Il a situé l'origine de son diagnostic dans un défaut de formation:

"Je pense que vous-mêmes avez des difficultés à aller regarder parce que la formation pour ça, les outils pour ça ne vous sont pas connus, ne sont pas utilisés."

Peinant visiblement à quitter le terrain de la métaphore footballistique, il a rapproché sa situation de celle de l'attaquant du Paris-Saint-Germain et de l'équipe de France:

"C’est comme si vous compariez Mbappé à un gardien de but de troisième division. Au bout d’un moment, vous savez que Mbappé n’est pas pareil, mais que vous ne sachiez pas que moi, je ne suis pas pareil…".

Passant en revue d'hypothétiques classements scientifiques, ila encore ajouté:

"En France, quels que soient les éléments que vous preniez vous ne me trouverez jamais en-dehors des dix premiers."

Source : BFM Tv