Violents bombardements sur Gaza, un cessez-le-feu en vue?

Jeudi, 20 mai, 2021 - 11:01

Encore une nuit de raids aériens visant des bâtiments gouvernementaux et des résidences privées dans la bande assiégée de Gaza. 

Plus de 100 raids aériens israéliens ont visé une zone exiguë et densément peuplée de moins de 8 km carrés à l’intérieur de la bande. 

Un peu plutôt, des pièces d’artillerie lourde israélienne ont tiré sept obus au phosphore sur le Nord-Ouest de Gaza, interrompant le travail des équipes de secours relevant de la défense civile palestinienne. 

À Jérusalem, de gros engins de chantier ont posé des cubes en béton armée dans le district de Cheikh Al-Jarrah, dont les habitants résistent à des expulsions illégales. Cette affaire est la principale cause de la relance du conflit. 

En Ci-Jordanie, des appels à la grève générale à partir de demain en soutien aux habitants de Gaza et à Jérusalem ont conduit à des arrestations nocturnes opérées par les services de sécurité de l’autorité palestinienne. À Gaza, des propagateurs de fausses nouvelles sur le ciblage de certaines habitations privées ont été arrêtés par la police locale. 

Sur le plan diplomatique, des sources anonymes affirment qu’un cessez-le-feu interviendra dans un délai maximum de 48 heures. Les réserves d’eau potable et de fuel à Gaza s’epuiseront dans un délai estimé entre 18 et 30 heures. Quatre médiations sont en cours pour parvenir à cesser cette confrontation. Le message de Washington aux israéliens a été clair: “nous vous soutenons mais il faut que cette confrontation avec Gaza cesse immédiatement”. L’émissaire US a également averti les israéliens que la capacité de Washington de contenir les pressions internationales arrive à saturation et que la poursuite des bombardements sur Gaza est susceptible d’aboutir à un conflit plus large qui mettra en danger les intérêts des États-Unis dans la région.

Source : Stratégika