Selon un sondage Rasmussen, 51 % des Américains pensent que l’élection présidentielle de 2020 a été truquée

Vendredi, 23 avril, 2021 - 14:58

La majorité des électeurs pensent qu’il est probable que la tricherie ait affecté le résultat de l’élection présidentielle de 2020, dont 35 % qui disent qu’il est “très probable” que la tricherie ait affecté le résultat.

Soixante-quatorze pour cent des républicains pensent actuellement que l’élection présidentielle de 2020 a été entachée de tricherie, un avis partagé par 30 % des démocrates et 51 % des électeurs qui ne sont affiliés à aucun des deux grands partis.

Dans l’article original sur l’étude de Rasmussen, le titre portait sur le fait que la plupart des gens ne pensent pas que montrer sa carte d’identité quand on vote est discriminatoire.

Je suis sûr que le fait que la plupart des gens pensent déjà que l’élection était une fraude est une nouvelle bien plus importante.

Mais Rasmussen balance la sauce.

Le sondage de 1 000 électeurs probables a été réalisé les 11 et 12 avril 2021 par Rasmussen Reports. La marge d’erreur d’échantillonnage est de +/- 3 points de pourcentage avec un niveau de confiance de 95 %.

À la question de savoir ce qui est le plus important, faciliter le vote de tous ou s’assurer qu’il n’y a pas de tricherie lors des élections, 60 % des personnes interrogées ont répondu qu’il était plus important d’empêcher la tricherie, tandis que 37 % seulement ont répondu qu’il était plus important de faciliter le vote.

Notamment, seuls 22 % des électeurs ont déclaré qu’il était trop difficile de voter. Quelque 34 % ont déclaré qu’il était trop facile de voter, et 41 % n’avaient rien à redire.

Les majorités de tous les groupes raciaux – 59 % des Blancs, 56 % des Noirs et 63 % des électeurs issus d’autres minorités – souhaitent qu’aucune tricherie ne soit autorisée lors des élections. De même, des majorités de tous les groupes raciaux ont rejeté l’affirmation selon laquelle les lois sur l’identification des électeurs étaient discriminatoires à l’égard des électeurs issus de minorités.

Les plus fervents partisans de Biden sont les moins susceptibles de considérer la tricherie lors des élections comme une priorité majeure. Parmi ceux qui ont fortement désapprouvé la performance de Biden, 79 % ont estimé que la prévention du vote irrégulier était plus importante.

Chaque personne noire a une carte d’identité. Il n’y a pas de réel argument pour dire qu’ils n’en ont pas.

Les démocrates sont littéralement entrés en guerre pour le droit d’institutionnaliser la fraude électorale. Qu’ils aient fait cela après avoir réussi à voler une élection est curieux. Cela montre à quel point ces gens sont paranoïaques. Ce sont des maniaques du contrôle du niveau d’une directrice d’entrepôt.

Le fait que la majorité des gens savent que l’élection a été volée est encourageant d’un côté, mais cela montre aussi à quel point nous sommes abattus qu’ils ont pu faire cela sous nos yeux et que rien ne s’est passé. Eh bien, l’émeute du 6 janvier a eu lieu, mais c’était une réponse très mineure à une conspiration si massive et si évidente pour saper le cœur de la nation.

En fin de compte, cependant, la pièce manquante n’est pas la volonté du peuple, c’est le manque de leadership compétent. C’est pourquoi chaque leader potentiel est soit soudoyé avec des chattes et des babioles, soit brutalement battu en soumission par des menaces et du chantage – ou pire. Ils savent qu’aussi consciente que soit une population paysanne, si elle n’a pas de leader, le mieux qu’elle puisse faire est de crier et peut-être de casser une fenêtre ou autre.

La chose la plus importante maintenant est de s’assurer que le peuple est conscient d’un fait : il n’y a aucun moyen de sauver l’Amérique par le biais du système électoral. Une fois qu’une élection est volée, vous ne récupérez pas votre représentation.

Voter ne sert à rien.

Source : Aube Digitale