Même surmortalité en 2020 qu’en 2015 selon les derniers chiffres de l’INSEE : +7,3 %. L’espérance de vie 2020 est plus élevée que 2015.

Mardi, 2 février, 2021 - 15:54

Selon les derniers chiffres de l’INSEE, 2020 et 2015 ont été parfaitement équivalentes en termes de surmortalité à +7,3%. Si l’espérance de vie a connu un recul sur ces deux années, elle reste plus élévée en 2020 (85,2 ans pour les femmes et 79,2 ans pour les hommes) qu’en 2015 (85 ans pour les femmes et 78,9 ans pour les hommes).

Selon le Bilan démographique de l’INSEE, 2020 a connu une surmortalité de 7,3 %, et non de 9 % comme précédemment indiqué :
“En 2020, 658 000 personnes sont décédées en France, soit 7,3 % de plus qu’en 2019. La pandémie de Covid-19 a particulièrement affecté les décès au printemps et en fin d’année. L’espérance de vie à la naissance s’établit à 85,2 ans pour les femmes et à 79,2 ans pour les hommes. […]”

Selon cet article de Ouest-France paru en 2016, c’est l’exacte même surmortalité que celle connue en 2015 :
“La France a enregistré 600 000 décès l’an dernier [2015], une « forte hausse » par rapport à 2014 (+41 000, soit +7,3 %) mais aussi un nombre de morts « à son plus haut depuis la Seconde guerre mondiale ». Ce bond s’explique par l’augmentation du nombre de personnes de 65 ans et plus, et par la hausse des taux de mortalité après 65 ans, due à trois épisodes sanitaires en 2015 : grippe au premier trimestre, canicule en juillet et vague de froid en octobre. […]”

Concernant l’espérance de vie, l’INSEE annonce dans son bilan 2020 une “nette diminution” par rapport à 2019 : 0,4 an pour les femmes et 0,5 an pour les hommes. Dans son bilan 2015 l’INSEE annoncait une diminution par rapport à l’année précédente de 0,4 an pour les femmes et de 0,3 an pour les hommes. 

Reste que l’espérance de vie demeure plus élevée en 2020 qu’en 2015 :
– En 2015, une femme peut espérer vivre 85 ans et un homme 78,9 ans.
– En 2020, une femme peut espérer vivre 85,2 ans et un homme 79,2 ans.

À noter que dans sa conclusion du bilan 2020 L’INSEE avance pour 2015 une diminution de 0,3 an et 0,2 an de l’espérance de vie (F/H). Cela ne correspond pas aux chiffres du bilan 2015 qui lui avance des diminutions de 0,4 an et 0,3 an (F/H). (cf. captures d’écran ci-dessous)

espérance de vie 2015Le bilan 2015 annonce bien une perte d’espérance de vie de 0,4 an et 0,3 an (F/H)
espérance de vie 2020L’INSEE se contredit mais l’espérance de vie reste plus élevée en 2020 qu’en 2015

Sources :
– INSEE : Bilan démographique 2020
– INSEE : Bilan démographique 2015
– Ouest-France : Insee. L’espérance de vie recule en France, la natalité reste élevée

Selon les derniers chiffres de l’INSEE, 2020 et 2015 ont été parfaitement équivalentes en termes de surmortalité à +7,3%. Si l’espérance de vie a connu un recul sur ces deux années, elle reste plus élévée en 2020 (85,2 ans pour les femmes et 79,2 ans pour les hommes) qu’en 2015 (85 ans pour les femmes et 78,9 ans pour les hommes).

Selon le Bilan démographique de l’INSEE, 2020 a connu une surmortalité de 7,3 %, et non de 9 % comme précédemment indiqué :
“En 2020, 658 000 personnes sont décédées en France, soit 7,3 % de plus qu’en 2019. La pandémie de Covid-19 a particulièrement affecté les décès au printemps et en fin d’année. L’espérance de vie à la naissance s’établit à 85,2 ans pour les femmes et à 79,2 ans pour les hommes. […]”

Selon cet article de Ouest-France paru en 2016, c’est l’exacte même surmortalité que celle connue en 2015 :
“La France a enregistré 600 000 décès l’an dernier [2015], une « forte hausse » par rapport à 2014 (+41 000, soit +7,3 %) mais aussi un nombre de morts « à son plus haut depuis la Seconde guerre mondiale ». Ce bond s’explique par l’augmentation du nombre de personnes de 65 ans et plus, et par la hausse des taux de mortalité après 65 ans, due à trois épisodes sanitaires en 2015 : grippe au premier trimestre, canicule en juillet et vague de froid en octobre. […]”

Concernant l’espérance de vie, l’INSEE annonce dans son bilan 2020 une “nette diminution” par rapport à 2019 : 0,4 an pour les femmes et 0,5 an pour les hommes. Dans son bilan 2015 l’INSEE annoncait une diminution par rapport à l’année précédente de 0,4 an pour les femmes et de 0,3 an pour les hommes. 

Reste que l’espérance de vie demeure plus élevée en 2020 qu’en 2015 :
– En 2015, une femme peut espérer vivre 85 ans et un homme 78,9 ans.
– En 2020, une femme peut espérer vivre 85,2 ans et un homme 79,2 ans.

À noter que dans sa conclusion du bilan 2020 L’INSEE avance pour 2015 une diminution de 0,3 an et 0,2 an de l’espérance de vie (F/H). Cela ne correspond pas aux chiffres du bilan 2015 qui lui avance des diminutions de 0,4 an et 0,3 an (F/H). (cf. captures d’écran ci-dessous)

Source : Covidinfos.net