Londres ne cédera pas à l’UE dans les négociations sur les relations post-Brexit

Lundi, 7 septembre, 2020 - 10:13

Le gouvernement britannique actuel, contrairement à ses prédécesseurs, prendra une position ferme dans les négociations avec Bruxelles sur les futures relations entre le Royaume-Uni et l’UE après le Brexit, a déclaré le négociateur en chef britannique David Frost.

 

«Nous sommes entrés dans (les négociations – FI) après que le gouvernement (ancien – FI) et l’équipe de négociation aient cédé et bluffé à des moments critiques, et l’UE a décidé de ne pas prendre nos paroles au sérieux» , a-t-il déclaré, avant de poursuivre : «Donc, une grande partie de ce que nous essayons de faire cette année est de transmettre la pensée suivante à (CE – FI): nous disons ce que nous pensons et ils devraient prendre notre position au sérieux» , rapporte Interfax.

Selon lui, le Royaume-Uni après le Brexit n’a pas l’intention d’être un «État dépendant» et veut contrôler pleinement son système législatif.

Il a souligné que Londres avait déjà fait de nombreux préparatifs pour un scénario possible dans lequel le Royaume-Uni et l’UE ne seront pas en mesure d’élaborer un accord commercial avant la fin de cette année.

« Je ne pense pas que nous ayons peur du tout. Si nous parvenons à un accord qui réglemente le commerce comme le Canada (avec l’UE ), alors tant mieux. prêt pour cela» , a déclaré Frost.

La période de transition après le Brexit a commencé pour le Royaume-Uni le 31 janvier 2020 et durera jusqu’à la fin de l’année. Cette période est nécessaire pour que l’UE et le Royaume-Uni puissent négocier sereinement et s’entendre sur leurs futures relations. La question principale sur laquelle le Royaume-Uni et l’Union européenne doivent se mettre d’accord est un nouvel accord commercial.

Le Royaume-Uni a refusé de prolonger la période de transition et quittera l’UE le 1er janvier 2021.

Les pourparlers entre le Royaume-Uni et l’UE doivent reprendre mardi, mais selon les médias européens, il existe un certain nombre de différences entre les parties.

Source : News Front