L'Italie refuse 42 migrants et s'en prend aux Pays-Bas

Lundi, 24 juin, 2019 - 12:53

Matteo Salvini a accusé La Haye de délaisser l’embarcation qui bat pavillon hollandais.

Nouveau refus italien. Alors qu’un navire humanitaire avec 42 migrants à son bord croise depuis 11 jours devant les eaux territoriales italiennes, le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a refusé, dimanche 23 juin, d’accueillir les clandestins et accusé les Pays-Bas, dont l’embarcation bat pavillon, de se désintéresser de leur sort, rapporte notamment Le Figaro

Des clandestins libyens secourus par le Sea-Watch 3

« J’ai écrit personnellement à mon collègue néerlandais : je suis incrédule car ils se désintéressent d’un navire qui bat leur pavillon […] et flotte en pleine mer depuis désormais 11 jours », a écrit le patron de La Ligue dans un communiqué relayé sur Twitter.

Le navire en question, nommé Sea-Watch 3, a secouru 53 migrants sur un canot pneumatique, le 12 juin dernier. Le capitaine hollandais du navire a refusé de les ramener en Libye, d’où ils étaient partis, et a fait route vers l’Italie. Parmi ce groupe, dix ont été autorisés à débarquer sur l’île de Lampedusa il y a huit jours, dont des femmes enceintes et un homme malade. Les 42 autres doivent rester sur le bateau qui risque d’être confisqué s’il pénètre en territoire italien.

 Les Pays-Bas et l’Union européenne « responsables »

« Nous tiendrons le gouvernement néerlandais et l’Union européenne, absente et lointaine comme toujours, responsables de tout ce qui pourrait arriver aux femmes et aux hommes à bord du Sea-Watch », a aussi prévenu Matteo Salvini, qui a interdit aux ports italiens de recevoir les navires humanitaires secourant les migrants dès son arrivée au pouvoir.

Au même moment, le gouvernement maltais a annoncé avoir recueilli 37 autres migrants en difficulté en Méditerranée. 

 

Source : Valeurs Actuelles