"L'attaque militaire sera ripostée par l'attaque militaire!"

Mardi, 19 mai, 2020 - 11:36

Après le harcèlement américain sur les pétroliers iraniens qui transportent du carburant pour le Venezuela, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Seyyed Abbas Moussavi, a affirmé que le libre-échange entre les pays indépendants est un acte légitime et ce qui est illégitime est la piraterie maritime dont les États-Unis sont au premier plan.

« L’Amérique de Trump perturbe l’ordre mondial, ignore les normes et cherche l’anarchisme mondial. Ce que les Américains ont dit sans vergogne de nos navires recevra certainement une réponse de notre part », a indiqué Seyyed Abbas Moussavi.

« Nous avons envoyé aux Américains les recommandations nécessaires via l’ambassade de Suisse et notre représentation à New-York. Nous avons fermement averti dans la lettre du ministre iranien des Affaires étrangères à l’adresse du secrétaire général des Nations unies. Nous espérons que les Américains ne commettront pas une telle action illégale », a-t- il ajouté.

« Les bateaux transportant du carburant sont en route vers le Venezuela », a-t-il poursuivi.

Le commerce que font ces navires est légal aux yeux du droit et il n’y a aucun obstacle juridique devant ce commerce légitime. Si ce commerce ne plaît pas aux États-Unis ce ne sera pas une raison pour qu’ils l’empêchent. Nous espérons qu’ils ne commettront pas de stupidité », a averti le porte-parole de la diplomatie iranienne.

Le quatrième pétrolier iranien, Faxon, a traversé le détroit de Gibraltar en direction de l’Amérique latine.

Après Fortune, Petuna et Forest, il s’agit du quatrième pétrolier transportant de l’essence ou du diesel iranien, qui, selon les médias occidentaux, « se dirige vers l’Amérique latine et très probablement le Venezuela ».

Les médias et les responsables occidentaux prétendent que d'importantes expéditions d'or ont été transportées vers l'Iran par certaines compagnies aériennes iraniennes en provenance du Venezuela. Certains analystes disent que les expéditions d'or sont en fait le prix du carburant à livrer au Venezuela.

 

Le cinquième pétrolier Clavel, a également traversé le canal de Suez ces derniers jours et se dirige vers le Gibraltar et l'Amérique latine.

Il est important de noter qu'aucun de ces pétroliers n'a éteint ses trois systèmes de localisation, contrairement à la pratique courante d'exportation de pétrole et de produits pétroliers sous sanctions.

 

Source : Press Tv