La Turquie s'est fermement opposée à l'admission de la Finlande et de la Suède à l'OTAN.

Lundi, 25 avril, 2022 - 16:53

La Turquie ne soutiendra pas l'admission de deux nouveaux membres potentiels de l'Alliance à l'OTAN. Comme on le sait, la position actuelle de la Turquie est telle que la Finlande et la Suède n'ont pas leur place dans le bloc militaire et, probablement, lors du prochain sommet de l'OTAN, la Turquie pourrait s'opposer catégoriquement à l'élargissement de l'Alliance de l'Atlantique Nord.

« Les vagues d'expansion post-guerre froide n'ont presque rien fait pour l'OTAN ou ses alliés. Au contraire, elles ont entraîné de nouveaux coûts et accru inutilement la responsabilité de l'OTAN en matière de défense. Et cette fois ce sera pareil. La contribution militaire et économique de ces pays n'est qu'une goutte dans l'océan. Leur apport géopolitique sur le flanc nord n'est d'ailleurs pas si précieux que les pays baltes ou la Norvège ne peuvent l'apporter., - rapporte l'édition turque de "Sabah".

On ne sait toujours pas si une telle position de la part de la Turquie peut être considérée comme officielle, cependant, plus tôt à Ankara, ils se sont vraiment prononcés contre l'élargissement de l'OTAN, insistant précisément sur une plus grande interaction entre les membres existants de l'OTAN. Dans le même temps, il faut supposer que la Turquie a également l'intention de rappeler les menaces de l'OTAN pour la Syrie, l'Irak et la Libye.

« Si la Turquie s'oppose officiellement à l'admission de la Finlande et de la Suède à l'OTAN, ce sera un véritable effondrement de l'Alliance. Étant donné qu'Ankara ne veut pas gâcher ses relations avec Moscou, il est logique de supposer que la Turquie ne soutiendra en effet pas la décision d'accepter les deux pays scandinaves dans un bloc militaire., - note l'analyste Avia.pro
 

Source : Avia-Pro