La société russe Gazprom a doublé ses recettes pétrolières et gazières cette année (malgré une baisse de moitié des volumes)

Vendredi, 16 septembre, 2022 - 21:16

Cette année, Gazprom a fourni 43% de gaz en moins à l’Europe que l’année dernière, mais a multiplié les prix par trois en moyenne.

Cela s’est traduit par une augmentation des recettes d’exportation européennes de l’entreprise, qui sont passées de 53 à 100 milliards de dollars, a écrit Olivér Hortay, responsable de la recherche sur les politiques énergétiques et climatiques au sein du groupe de réflexion hongrois Századvég Konjunktúrakutató, dans son message sur Facebook en réponse à un article publié dans le Financial Times.

Selon le journal, la hausse des prix du gaz aidera la société russe d’extraction de gaz naturel Gazprom à compenser la baisse de l’offre.

Dans un article publié vendredi, le Financial Times rapporte que la société Gazprom maintient stables ses revenus issus des ventes de gaz, la hausse des prix ayant compensé sa décision de réduire les livraisons à l’Europe.

Le Kremlin a déclaré cette semaine qu’il maintiendrait fermé le gazoduc Nord Stream 1, qui achemine le gaz vers l’Europe à travers la mer Baltique, tant que l’Occident maintiendra ses sanctions économiques.

Cela signifie que Gazprom livre désormais environ 84 millions de mètres cubes de gaz par jour à l’Europe via l’Ukraine et la Turquie, contre une moyenne de 480 millions de mètres cubes par jour l’année dernière, souligne le journal britannique.

Toutefois, la baisse des approvisionnements devrait faire grimper les prix cette année à une moyenne trois fois supérieure à celle de 2021, ce qui, selon Ron Smith, analyste de l’industrie pétrolière et gazière chez BCS Global Markets, aiderait Gazprom à augmenter ses revenus totaux de 85% pour atteindre 100 milliards de dollars.

L’année dernière, Gazprom a exporté du gaz vers l’Europe et la Turquie à un prix moyen de 310 dollars par mètre cube, ce qui a entraîné des recettes d’exportation brutes de 54 milliards de dollars.

Aujourd’hui, Ron Smith estime que pour toute l’année 2022, l’entreprise expédiera 43% de volume en moins, mais à un prix moyen de 1000 dollars par mètre cube.

Hortay a souligné dans son post Facebook que « Gazprom livre cette année 43% de gaz en moins en Europe que l’année dernière, ce qui augmente les prix trois fois en moyenne. Les recettes d’exportation européennes de l’entreprise passeront de 53 à 100 milliards de dollars ».

Une diminution relativement faible du volume peut entraîner une forte augmentation des prix du gaz, ce qui peut se traduire par une augmentation des revenus pour le producteur qui réduit son offre. En d’autres termes, on peut raisonnablement affirmer que Gazprom gagne plus en transportant moins de gaz, a souligné l’analyste Ron Smith.

Sergei Vakulenko, un analyste énergétique russe indépendant, estime que Gazprom gagne environ 250 millions d’euros par jour aux prix et livraisons actuels, ce qui signifie qu’il perdrait autant s’il cessait de livrer du gaz à l’Europe.

Le fournisseur de gaz russe a réalisé un bénéfice net de 41,75 milliards de dollars au premier semestre 2022, contre un bénéfice de 29 milliards de dollars pour l’ensemble de l’année dernière, selon l’annonce faite par la société la semaine dernière. La société a versé 20 milliards de dollars supplémentaires en dividendes à l’État russe.

 

Source : Remix News

via Aube Digitale