La Russie annonce de nouvelles frappes hypersoniques sur un site de stockage de carburant des forces ukrainiennes

Mardi, 22 mars, 2022 - 18:37

Le porte-parole du ministère russe de la Défense a fait savoir que l’armée russe avait détruit un site de stockage de carburant des forces ukrainiennes, au moyen notamment du système de missiles hypersoniques « Kinjal ».

« Dans la nuit du 19 mars et le matin le 20 mars, des objets d’infrastructure militaire ukrainienne ont été frappés par des missiles de haute précision à longue portée », a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, précisant qu’il s’agissait notamment de tirs de missiles hypersoniques.

L’officiel russe a affirmé, dans le détail, que des missiles de croisière Kalibr lancés depuis la mer Noire avaient détruit des ateliers de réparation de véhicules blindés ukrainiens, à Nejine.

De plus, selon la même source, une base de stockage de carburant de l’armée ukrainienne, située près du village de Konstantinovka dans la région de Nikolaïev, a été détruite par des missiles de croisière mer-air Kalibr lancés depuis la mer Caspienne ainsi que par le système aérien de missiles aérobalistiques hypersoniques « Kinjal ».

La veille, le 19 mars, l’armée russe avait fait état pour la première fois de tirs des missiles aérobalistiques hypersoniques « Kinjal », détruisant un « grand entrepôt souterrain de missiles et de munitions de l’aviation ukrainienne ».

Les missiles Kinjal (« dague », en russe) avaient déjà été utilisés de nombreuses fois lors d’exercices, depuis le premier test réussi en 2018.

L’une des armes « invincibles » de la Russie, selon Poutine

Ce type de missiles défie selon Moscou les systèmes de défense anti-aérienne, car sa vitesse – jusqu’à Mach 10, soit 12 000km/h – et sa manœuvrabilité le rendent difficile voire impossible à intercepter, même si certains experts militaires occidentaux, souligne notamment l’AFP, ont estimé que la Russie pouvait exagérer les capacités de cette arme air-sol.

Ces missiles Kinjal et les missiles de croisière Zircon – tirés depuis des navires de surface et des sous-marins – appartiennent à une famille de nouvelles armes développées par la Russie et que Vladimir Poutine qualifie d’« invincibles ».

Testés avec succès en 2018, les Kinjal ont atteint, lors des essais, toutes leurs cibles à une distance pouvant atteindre 1 000 à 2 000 km, selon le ministère russe de la Défense.

Mais cette portée est démultipliée car ils peuvent être emportés par l’aviation, notamment des MiG-31.

La Russie est le premier pays au monde à avoir développé des armements hypersoniques. Leur mise en service a conduit d’autres pays à accélérer leurs programmes hypersoniques.

Source : Al Manar