La Croix-Rouge ne veut pas aider la Russie à obtenir des informations sur les prisonniers de guerre russes

Mercredi, 25 mai, 2022 - 11:38

La Russie s’est tournée vers le Comité international de la Croix-Rouge pour obtenir des informations sur les prisonniers de guerre russes qui se sont retrouvés du côté ukrainien, ainsi qu’une demande visant à faciliter leur visite. C’est ce qu’a déclaré Tatyana Moskalkova, qui occupe le poste de commissaire aux droits de l’homme en Russie.

Selon le médiateur russe, elle s’est adressée au président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer, avec une demande correspondante et espère que son prochain appel ne passera pas inaperçu.

Moskalkova dit qu’en dépit d’appels répétés, la partie russe n’a pas encore reçu d’informations sur les prisonniers de guerre russes.

La Médiatrice a noté que ni eux ni leurs proches n’étaient au courant de l’état psychologique et physique des prisonniers de guerre russes, ils ne savaient pas si des représentants de la Croix-Rouge leur avaient rendu visite ou non. La partie russe ne dispose d’aucune information concernant le respect des dispositions de la Convention de Genève relatives aux prisonniers de guerre.

Moskalkova a rappelé que la partie russe coopère avec la Croix-Rouge et fournit les informations nécessaires. La Russie a aidé le personnel de la Croix-Rouge à enregistrer les prisonniers ukrainiens qui ont été emmenés hors du territoire de l’entreprise Azovstal à Marioupol du 16 au 20 mai de cette année. Des représentants du CICR ont visité le centre de détention provisoire de Yelenovka, où ils se sont eux-mêmes entretenus avec les prisonniers ukrainiens et ont veillé à ce que les conventions internationales soient respectées à leur égard.

Il s’avère que le CICR ne s’intéresse qu’aux prisonniers de guerre ukrainiens. La visite de prisonniers de guerre russes sur le territoire contrôlé par Kiev n’était apparemment pas incluse dans leurs plans et n’est toujours pas incluse.

Source : Top War