Il est interdit de sortir de la secte LGBT

Jeudi, 5 septembre, 2019 - 11:24

Les députés ont créé une mission d’information sur les thérapies destinées aux personnes homosexuelles qui veulent corriger leur attirance vers les personnes de même sexe. Dans l’état totalitaire qui nous gouverne, une proposition de loi devrait même les interdire bientôt !

Pourtant, une étude scientifique récente indique que l’homosexualité n’est pas déterminée par un «gène gay». Autrement dit, on ne naît pas avec cette attirance contre-nature. Chacun naît homme ou femme et c’est pourquoi le catéchisme de l’Eglise catholique enseigne que :

les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés. Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.

Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse.

Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne.

Or, les députés, qui veulent favoriser les personnes transgenres, ces hommes qui veulent devenir femme, et inversement, refusent aux personnes homosexuelles qui veulent modifier leur comportement.

Ces députés s’opposent ainsi au parcours du danseur étoile Patrick Dupont, qui partage désormais sa vie avec une femme, et a témoigné que son “homosexualité était une erreur”. Dans les colonnes du magazine Paris Match, le danseur étoile se confie sur sa vie privée et sa compagne, qui lui a redonné le sourire après plusieurs “années noires”. Patrick Dupond estime avoir vécu une bonne partie de sa vie dans le “mensonge”.

“Danseur étoile à l’Opéra de Paris, puis directeur du Ballet, où j’ai succédé à Rudolf Noureev, j’ai fait quatorze fois le tour de la planète […]. Un rythme et des responsabilités qui m’ont amené à une vie totalement autocentrée, alors que la danse se doit d’être un don aux autres.”

Ses précédentes relations, vécues avec des hommes, Patrick Dupond les qualifie durement de “parodie de l’amour.”

“Ça m’arrangeait de me mentir à moi-même. En ce qui me concerne, l’homosexualité a été une erreur”

Comme l’a dit Pierre Palmade :

“Etre homo me rend triste”

Des députés ont décidé de créer une mission d’information sur les “thérapies de conversion”. Le député de La République en Marche Laurence Vanceunebrock-Mialon veut légiférer et dissoudre les associations qui pratiquent ces thérapies. Certaines associations sont dans le viseur, comme l’apostolat catholique Courage qui propose un parcours pour les homosexuels. Mgr Rey écrit :

Le mérite de l’apostolat Courage réside dans le fait qu’il a su, depuis près de 40 maintenant, proposer un soutien spirituel aux personnes ressentant une attirance pour le même sexe, sans juger ni condamner, tout en demeurant fidèle au magistère de l’Eglise sur la chasteté. Ces désirs homosexuels, non choisis, ne constituent en aucun cas une identité : on est d’abord homme ou femme, enfant bien-aimé de Dieu, appelé à la sainteté. On ne peut pas définir une personne à partir de ce qu’elle ressent. Les groupes de soutien aux personnes qui ressentent une attirance pour le même sexe doivent être encouragés.

Courage nous redit que la chasteté, rendue possible par la rédemption du Christ, est une vertu libératrice et une source de joie.

Le père Louis-Marie Guitton ajoute :

“Courage est simplement un apostolat où des personnes homosexuelles se réunissent dans des groupes de partage pour échanger, pour prier, pour se soutenir mutuellement, selon le prêtre. Ce sont des adultes qui viennent librement.Il n’est jamais question de thérapie de conversion dans l’Évangile. Par contre, on va trouver plusieurs passages qui condamnent avec des paroles assez brutales le comportement homosexuel.”

Source :Salon Beige