Gilets jaunes soutenus par «10% des Français» ? Quand des médias font mentir un sondage

Mardi, 15 septembre, 2020 - 13:10

Le Parisien, repris par BFMTV, a affirmé dans un article que seule 10% de la population «se sentirait proche des Gilets jaunes»... passant sous silence le fait que, selon le sondage cité, 51% des sondés soutiennent en réalité le mouvement.

 

«Une étude Ifop que nous dévoilons en exclusivité relève que seul un Français sur 10 se sent proche du mouvement [des Gilets jaunes]», a affirmé le Parisien en préambule d'un article publié le 12 septembre, à la suite d'une manifestation des Gilets jaunes qui s'était tenue le même jour. Présentation des faits biaisée, puisque l'étude en question révèle qu'une courte majorité de Français (51%) continue de soutenir le mouvement. Une donnée qui ne figure pas dans l'article du Parisien, ni dans celui de BFMTV, qui s'est emparé du sujet. 

 

Une majorité de Français soutient les Gilets jaunes 

 

Si le nouvel acte des Gilets jaunes a en effet rassemblé beaucoup moins de manifestants qu'aux grandes heures du mouvement citoyen (environ 20 000 selon les partisans du mouvement et 8 500 personnes selon le ministère de l'Intérieur), le quotidien francilien a semble-t-il conclu un peu trop rapidement à un net essoufflement du mouvement, en assurant, sur la base d'un sondage Ifop réalisé du 3 au 7 septembre auprès de 3 013 personnes, que les Gilets jaunes n'étaient soutenus que par 10% de la population de 18 ans et plus. Lire aussi Des Gilets jaunes font irruption dans les locaux de BFMTV, la chaîne porte plainte 

 

«Désormais, seule 10% de la population âgée de 18 ans et plus se sentirait proche des Gilets jaunes, soit entre 4 et 4,5 millions de personnes», précise ensuite la journaliste du Parisien Jannick Alimi (rédactrice en chef adjointe au service Politique), contre 11% fin mai, et 19% au début du mouvement en décembre 2018, d'après le même sondage, qui n'est par ailleurs pas accessible depuis l'article.

 

Cependant, la journaliste n'a mis en avant que le chiffre des répondants qui disent se sentir Gilets jaunes, occultant ainsi le chiffre des personnes questionnées qui ne se sentent pas eux-mêmes Gilets jaunes, mais les soutiennent. Et de fait, celui-ci donne une tout autre image de la proximité entre le mouvement contestataire et les Français. 

 

Ainsi, près de deux ans après la naissance du mouvement, 41% des répondants ne se sentent pas Gilets jaunes mais les soutiennent encore. Bien que ce chiffre ait baissé de 13 points par rapport à décembre 2018 (54%) au plus fort du mouvement, il demeure relativement stable depuis janvier 2019 (44%).

 

Ainsi, en ajoutant le chiffre des personnes questionnées qui se sentent Gilets jaunes (10%) à celui des répondants qui ne se sentent pas Gilets jaunes mais les soutiennent (41%), on peut affirmer que 51% des sondés se sentent proches du mouvement.  

 

A noter toutefois, le nombre de sondés qui ne se sentent pas Gilets jaunes et qui ne les soutiennent pas a très nettement augmenté depuis décembre 2018 (27%), pour atteindre 49% début septembre 2020.

 

L'«information» du Parisien a été reprise en l'état par plusieurs autres médias comme BFMTV, qui a dans un premier temps titré : «10% des Français soutiennent encore l’action des Gilets jaunes». Si BFMTV a finalement modifié le titre de son article («10% des Français s'identifient encore comme Gilets jaunes»), la chaîne a maintenu telle quelle la formulation «d'après l'étude, seuls 10% de la population âgée de 18 ans et plus se sentiraient proches des Gilets jaunes, soit entre 4 et 4,5 millions de personnes». Et surtout, elle n'a, tout comme le quotidien de la capitale, pas fait mention des 41% passés sous silence. 

 

Orange Actualités («Seul 1 Français sur 10 se sent proche des "gilets jaunes"») a lui aussi repris le sujet, allant jusqu'à affirmer, de manière totalement erronée : «les Français sont aujourd'hui deux fois moins nombreux à soutenir les "gilets jaunes" qu'en décembre 2018.»

 

Les sondages offrent-ils un tableau neutre et objectif de ce que pense la majorité de la population ? Une fois de plus, force est de constater que divers effets de cadrage et biais de présentation peuvent faire dire tout et son contraire à une donnée brute...

 

Source RT France