271 manifestations contre le passeport sanitaire et les piqures obligatoires pour les professions concernées: un 8e succès d’affilée!

Lundi, 6 septembre, 2021 - 19:28

Ce ne sont pas moins de 271 manifestations qui étaient organisées hier contre la dictature sanitaire. 12 de plus qu’il y a deux semaines. Je n’ai pas le chiffre pour les manifestations du 28/8.

La police a estimé le nombre total à 141 655 participants. Un nombre aussi précis est ridicule. En effet, il y a des personnes qui arrivent après le début, d’autres qui partent avant la fin. Ce seul aspect indique qu’on ne peut donner qu’un nombre approximatif sauf lorsqu’il y a moins de 100 ou 200 manifestants où on peut alors essayer de compter au manifestant près. Or, il y en avait environ 20 000 à Paris (selon la Police) en 5 manifestations à Paris (une de plus que samedi dernier), des milliers dans chacune des grandes villes de France.

Mais ce qui fait surtout penser que le chiffre a été très minoré par la police, c’est que la police n’a compté les manifestants que dans 215 villes alors que des manifestations étaient annoncées dans 271 villes : la liste précise a été publiée notamment par le Salon beige.

On a par ailleurs appris que des milliers de plaintes avaient été déposées contre des ministres, devant la Cour de justice de la république (CJR), pour crimes et délits commis dans l’exercice de leurs fonctions, concernant leur politique vis-à-vis du coronavirus, un record selon François Molins, procureur général près la Cour de cassation. Les plaintes concernent notamment Edouard Philippe, ancien premier ministre, Agnès Buzyn, ancienne ministre de la santé et Olivier Véran, actuel ministre de la santé.

Effectivement, on peut notamment reprocher à Olivier Véran les décrets autorisant le rivotril pour “traiter” les patients du coronavirus, alors que ce produit est contre-indiqué pour les malades souffrant de difficultés respiratoires, ce qui est le cas pour les malades hospitalisés pour des formes graves de cette maladie.

On peut aussi reprocher au ministère de la santé de persécuter ceux qui défendent des traitements pourtant approuvés par de nombreux pays, notamment les deux pays les plus peuplés du monde, la Chine et l’Inde, et de nombreux pays africains, et par de nombreux professionnels, comme l’ivermectine (10 fois moins de morts journaliers en Inde depuis le début de son utilisation: moins de 400 aujourd’hui au lieu de 4 000 en moyenne au mois de mai 2021) et le traitement par hydroxychloroquine et azithromycine utilisé notamment par le professeur Raoult à qui le gouvernement a mis des bâtons dans les roues avant de profiter de son âge pour le pousser vers la retraite.

Sans oublier les vitamines (D, C et E) et le zinc habituellement utilisés pour renforcer l’immunité. Mais ces vitamines, Olivier Véran n’a quand même pas osé les interdire.

On apprend qu’il n’y a pas que des avocats ou des particuliers à déposer des recours judiciaires contre le passeport sanitaire. Carrefour vient de le faire pour les supermarchés concernés par l’arrêté de la préfecture de l’Isère. Soit qu’il trouve cette mesure injuste, soit que le boycott forcé ou volontaire de ses supermarchés commence à lui coûter trop cher.

Que Dieu et sa très sainte Mère défendent la France.

Gontran Paume

Source : Média Presse Info