Ukraine : Vers une nouvelle phase offensive russe ?

19.10.2022

Depuis le 15 octobre, plusieurs signaux forts laissent entendre qu’après une semaine de frappes sur l’Ukraine, la Russie et son alliée biélorusse pourraient lancer une nouvelle offensive aéroterrestre. 

Tout d’abord, nous avons appris que le ministère des Affaires étrangères chinois appelait tous ses ressortissants à quitter l’Ukraine sans délai. Cette déclaration a été suivie par des déclarations similaires de la part de l’Inde, la Serbie, de l’Égypte et de plusieurs pays d’Asie centrale. Ce genre de précaution ne se prend pas sans qu’il plane une menace réelle d’escalade du conflit. On se souvient que des mesures similaires avaient été prises par les États-Unis et la Grande-Bretagne en février dernier avant le début de l’opération russe.

Ensuite, on apprend ce matin 16 octobre que la composante russe du groupement conjoint avec les forces armées biélorusses est presque totalement installée en Biélorussie et qu’elle compte plus de 9000 hommes. Selon les médias biélorusses, les troupes se concentrent dans la région de Gomel.

Par ailleurs, sur Telegram, on découvre des images de MiG-31 russes, équipés de missiles hypersoniques Kinjal, qui sont eux aussi intégrés à ce dispositif et qu’ils sont probablement basés près de Minsk.

Enfin, toujours au cours de la journée, les troupes biélorusses du groupement conjoint ont adopté un nouvel insigne tactique (le chiffre 2 dans un triangle) sur leurs véhicules et la troupe arbore désormais des brassards rouges sur le modèle des brassards blancs présents sur les tenues des soldats russes.

 

Si tous ces éléments ne constituent pas la preuve irréfutable que les Russes vont lancer une nouvelle phase offensive aéroterrestre dans les jours qui viennent, ils doivent être pris au sérieux par le gouvernement ukrainien et ses soutiens otanesques, et ce d’autant que l’Ukraine est toujours la cible d’attaques de missiles et de drones contre ses infrastructures énergétiques, ferroviaires et militaires depuis lundi dernier, et sans interruption.

Source : Veille Stratégique