Que s’est-il passé lundi, avec le vote de contestation des grands électeurs de 7 Etats ?

16.12.2020

Ce n’est pas sur BFM qu’on vous expliquera le pourquoi du vote de contestation des grands électeurs Républicains du Wisconsin, du Michigan, du Nevada, de la Pennsylvanie, de la Georgie, de l’Arizona, et du Nouveau-Mexique qui s’est produit hier. Il n’y a que sur Dreuz, et sous la plume de Pierre Rehov. 

Aujourd’hui, les votes du collège électoral seront scellés et envoyés par transporteur spécial à Washington où ils resteront scellés jusqu’au 6 janvier, date à laquelle la Chambre et le Sénat se réuniront en séance commune pour ouvrir les votes. Les médias vont vous faire croire que tout est fini et que Joe Biden est maintenant officiellement président.

Le 6 janvier, Nancy Pelosi s’assiéra avec le reste des membres de la Chambre car elle n’a aucun pouvoir ou autorité spéciale sur l’audition… Le vice-président Mike Pence aura toute l’autorité en tant que président du Sénat pour cette journée et acceptera ou rejettera les motions de l’assemblée pour décider des prochaines étapes.

Mike Pence est en pleine autorité ce jour-là, comme le stipule la Constitution. Les bulletins de vote seront certifiés aujourd’hui mais cela ne veut rien dire…

Les votes seront ouverts et à ce moment-là, un membre de l’Assemblée pourrait, et va très probablement, lever la main pour s’opposer au vice-président sur l’état des votes des électeurs. Cette objection peut porter sur une fraude ou toute autre raison, et avec l’appui de cette objection, tout change. Tout !

La Chambre et le Sénat se diviseront pendant deux heures (au moins) pour débattre, puis voter. Le vote se fera par sénateur, le vice-président étant la voix décisive si nécessaire au Sénat, tandis que le vote à la Chambre ne sera qu’une voix par délégation, par État, et non par membre de la Chambre ! Les Républicains ont 30 voix de délégation contre 20 pour les Démocrates.

Si ce scénario se réalise, le président Trump sera réélu.

Les démocrates, les médias, les réseaux sociaux et les mondialistes du monde entier seront déstabilisés et le chaos éclatera. Il y aura des morts. Ce sera une petite guerre civile. Il faut faire le ménage.

Le président Trump essaie de faire ce qu’il faut et de passer d’abord par les tribunaux, de dénoncer toutes les fraudes, mais nous savions tous qu’aucun des tribunaux, même la Cour suprême, ne voulait toucher à cette question avec une perche de 10 pieds !

C’est pourquoi les pères fondateurs étaient si brillants, car ils savaient que quelque chose comme ça pourrait arriver un jour. Alors, n’écoutez pas les médias et toutes leurs tromperies et mensonges. Il suffit de lire la Constitution et vous saurez que la loi, les politiques et les procédures, en fin de compte, sont de notre côté.

Trump restera POTUS… avec l’aide du ciel.

Texte inspiré par les travaux de Jenna Ellis et de l’équipe d’avocats du Président Trump

Les amendements de la constitution américaine: 

https://mjp.univ-perp.fr/constit/us1787a.htm

Source : Dreuz.info