L’occupant turc continue à priver un million de citoyens de l’eau

10.07.2020

Qu’en pense l’Observatoire Syrien des droits de l’Homme pourtant toujours prompt à donner des leçons quant il s’agit du gouvernement syrien?

Hassaké-SANA / Alors que les forces d’occupation turques continuent à couper l’eau potable à plus d’un million de citoyens à Hassaké en arrêtant les opérations de pompage d’eaux dans la station d’Allouk à Ras Ain, les habitants de Hassaké œuvrent en collaboration avec les parties concernées pour assurer une source d’eau temporaire pour qu’ils puissent poursuivre leur vie.

Le citoyen Abdullah Youssef a indiqué que chaque puits assure de l’eau pour un certain nombre de maisons en tant que solution d’urgence et au moins pour différents usages domestiques.

De son côté, Salah Hussein a affirmé que la majorité des habitants de la ville de Hassaké s’appuient actuellement sur l’eau de puits peu profond et que l’eau potable est achetée à des prix élevés.

Il a en outre appelé les organisations internationales, humanitaires et de secours à intervenir pour mettre fin aux pratiques terroristes perpétrées par l’occupant turc et ses mercenaires et représentées dans la coupure d’eau pour l’utiliser comme une carte de pression.

Source : Agence Sana