L’esprit critique est devenu criminel

21.12.2021

Tout esprit critique est devenu criminel ! Valérie Pécresse ne reconnaît pas, à ses concitoyens, le droit de penser et de disposer librement de leur corps ! Elle a déclaré que devenue présidente, « elle réactualiserait le confinement, mais uniquement pour les non-vaccinés » ! Cette violence arbitraire ne lui pose aucun problème !

Les États « profonds » ont toujours été les pires criminels de l’histoire, les authentiques terroristes, la seule réelle menace pour l’humanité et ne peuvent pas être différenciés de la perversion : l’État profond est pervers par nature, criminel par essence, le Mal en substance. Il n’a qu’une seule obsession : conserver à tout prix le pouvoir et être le seul dominant exerçant sa tyrannie sur les dominés. Il n’a jamais aucune légitimité et passe son temps à détruire l’État Nation, car sa raison d’être est la négation de toute liberté, égalité, fraternité, autrement dit de toute idée démocratique en répétant sans cesse son « idéal démocratique » grâce à une confusion habilement entretenue entre les « libertés publiques », d’ailleurs largement défuntes, et l’idée de « démocratie »…

Les « pouvoirs » incarnant les « États profonds » ont toujours été les organisateurs des guerres, des massacres, de l’esclavage, des apartheids, des « purges ». Les « pouvoirs des États profonds » ont toujours organisé la « légalité » du crime contre l’humanité, accolant la même étiquette aux mensonges, à la manipulation, à la tromperie, en les faisant passer pour la vertu, la vérité, la légitimité, la moralité !

Ce qui est déclaré « légal » peut parfaitement être immoral. Le délire covidiste actuel des « États profonds » et de leurs serviteurs dévoués, est l’expression d’une volonté criminelle sidérante, car elle imagine son harcèlement de l’être humain bien au-delà de ce qui est tolérable. Les limites ont très largement été dépassées.

Les États profonds n’osent pas ouvertement dire qu’ils prétendent imposer leur volonté en violant l’irréductibilité des corps eux-mêmes, en voulant leur imposer des injections expérimentales sans rien savoir de leur contenu, car une telle déclaration faite ouvertement signifierait se mettre à découvert sur leurs intentions qui se trouvent à des années lumières de la cause sanitaire ! C’est pourquoi, tout être conscient et responsable doit combattre par tous les moyens ces États pervers, il a le devoir moral de la désobéissance et de la résistance…

Aujourd’hui, des politiques comme Macron, Véran, Castex, travaillent d’arrache-pied contre les intérêts véritables du peuple Français ; ils font partie d’une caste sectaire au service d’un pouvoir supra national, mondialiste, le complexe digital-financier. Auprès de ces gens-là, s’ajoutent dans le désordre les Sarkozy (qui trouve le moyen de la ramener alors qu’il aurait été décent de se faire discret après tant de casseroles attachées à sa pitoyable existence), les Karine Lacombe, Valérie Pécresse, Ursula Von der Leyen, Michel Cimes, Bruno Mégarbane, Pr François Raffi, Pr Jacques Rey, Gérald Bronner, Guy Vallancien, et la cohorte des serviteurs dévoués à la cause supérieure du transhumanisme et du « Great Reset », les Albert Bourla, le PDG de Pfizer Inc., qui déclarait que « les personnes qui propagent de fausses informations sur les vaccins anti-covid 19 sont criminelles… parce qu’elles ont causé des millions de morts !!! »

Pourquoi tous ces gens bien « intentionnés », bienfaiteurs de l’humanité, détenteurs de la vérité, soucieux de notre bonheur et de notre existence paisible sur cette Terre, veulent-ils nous forcer la main, nous contraindre, nous enfermer, nous étrangler en nous privant de tout, en nous accusant de telles abominations dont ils sont justement responsables, au lieu de nous convaincre d’adopter une vérité vertueuse qui démontre toute seule le bien-fondé de sa nature bienfaitrice ?! 

Il va de soi que pour tous ces gens-là, « je suis responsable de millions de morts », puisque je refuse de me faire « vacciner » !

Pourquoi imposer des restrictions, des contrôles, des sanctions, des censures, des confinements, des couvre-feux, des masques dont chacun devrait déjà savoir qu’ils sont inutiles, voire nuisibles dans le contexte où il est obligatoire de les porter, des interdits de toutes sortes, des humiliations, des contradictions, des incohérences, des violences faites au bon sens, une falsification évidente de tous les chiffres officiels et une complaisance dans la politique de la peur ?

Il y a toujours, encore à l’heure actuelle, malgré certaines évidences devenues difficiles à nier, des médecins charlatans qui pullulent sur les plateaux de télévision pour radoter leurs inepties « covidistes » et la nécessité de la « vaccination » anti-covid 19, persuadés qu’ils sont de répandre la bonne parole, de dire la vérité, de n’être qu’au service du bonheur de l’humanité.

Nous devrions avoir consulté déjà les nombreuses études scientifiques sur les traitements parfaitement efficaces qui existent contre la Covid-19, (ceux qui veulent trouver les sources sont abondamment renseignés par l’ensemble des publications qui ont été faites sur www.mondialisation.ca au cours des deux années passées), mais ces médecins charlatans et inquisiteurs, donneurs de leçons de morale, qui prennent la parole dans les médias, préfèrent citer les « études indiscutables », qui condamnent et démolissent arbitrairement la réputation des traitements efficaces contre la Covid-19, comme l’ivermectine. En effet, tout le monde devrait théoriquement savoir que le Docteur Andrew Hill a bien reçu une subvention de 40 millions de dollars de la Fondation Gates pour publier une étude bidon contre l’ivermectine !

Nous savons comment le traitement à partir de l’hydroxychloroquine/azithromycine a été misérablement éliminé par une étude, elle aussi bidon, publiée sur le Lancet, étude qui s’est gravée comme la vérité dans la cervelle des imbéciles qui continuent de radoter leur condamnation sur les médias collabos, en étant persuadés qu’ils sont les détenteurs de la vérité révélée, les défenseurs de l’intérêt du bien commun, les protecteurs de l’humanité… On les connait tous et tous sont en conflits d’intérêts ou idiots qui n’ont comme seul argument bélier, que leur accusation intempestive de « complotisme » à l’encontre de ceux face auxquels ils n’ont aucun argument valable à opposer !

Il est temps de comprendre que l’accusation de « complotisme », contre ceux qui font preuve d’esprit critique, est régulièrement ânonné par ceux qui n’ont aucun argument à présenter. On accuse de « complotisme » quand on n’a aucun argument solide à opposer !

Dès que vous entendez quelqu’un accuser une personne de « complotiste », vous savez déjà que cette personne ne sait rien, qu’elle n’est pas informée ou qu’elle est en « conflit d’intérêts » ou carrément naïve et le jouet des pervers qui la manipulent en sous-main…

Quelqu’un qui est réellement informé, et non pas dans une croyance pour imbécile heureux, n’accuse jamais son interlocuteur de « complotiste », il argumente solidement et prouve scientifiquement que ses arguments tiennent la route…

Or, lorsque le Pr Péronne a invité ceux qui prennent la parole habituellement, à le rencontrer sur les médias courants, pour discuter scientifiquement du sujet de la « pandémie », personne du monde médical n’a jamais répondu à son invitation, tout simplement parce que ces médecins charlatans y compris de prestigieux professeurs de médecine savaient qu’ils défendaient résolument un mensonge !

Les ordures de l’humanité sont au pouvoir, elles se sont emparées du pouvoir et imposent leur perversion aux peuples qui sont martyrisés à perpétuité par le mensonge…

Quand allons-nous donc nettoyer la Terre de cette racaille de pervers qui se sont emparés du pouvoir ? Jusqu’où allons-nous supporter l’insupportable et pousser le bouchon de la patience ? Combien de martyrs allons-nous comptabiliser avant de nous mettre en ordre de bataille pour mettre fin à ce délire ?

Pourquoi la révolte est-elle si difficile aujourd’hui ?

Parce que les pouvoirs savent qu’il faut étouffer à l’avance toute révolte potentielle en passant par une « non-violence » apparente. C’est une forme de dressage qui passe par le conditionnement collectif répété à travers toutes les approches politiques, sociales, culturelles d’une société peu à peu aseptisée et convaincue de supériorité civilisationnelle, éliminant d’office toute idée de violence ou de révolte qui ne viendra même plus à l’esprit de ceux qui auront ainsi été dressés, non pas à leur soumission, mais mieux que cela, à l’amour de leur soumission…

Les individus dressés à aimer leur soumission, ne peuvent plus avoir quelque velléité que ce soit à la révolte.

L’accès à un véritable savoir est devenu très difficile et réservé à une « élite ». Les télévisions vont collaborer massivement à ce travail de sape en diffusant des émissions débiles ou de divertissements, de leurres, d’amusements, un véritable détournement de l’attention sur des médiocrités qui ne demandent aucune réflexion de la part des téléspectateurs… et qui agissent hypnotiquement sur les personnes en les entrainant au consentement ou à la servitude volontaire…

Grâce à cela, l’esprit ne peut plus penser, il ne peut que recevoir les injonctions massives à sa soumission au système qui pensera pour lui ce que doit être sa vie, son intérêt, le sens de son existence réduite à une nouvelle forme d’esclavage radicalisé.

Tout discours subversif est éliminé de la culture. Le dérisoire est élevé au rang de l’essentiel. Le mensonge omniprésent devient la norme de la vérité. Tout est inversé dans les valeurs qui sont remplacées par des biens comme la santé du nouveau pan-médicalisme actuel.

La peur subtilement entretenue dans le mental individuel et collectif sera celle d’être parmi les exclus du système, d’être paria, d’être marginalisé, déclassé, rejeté dans le terrain vague de la désocialisation et ainsi ne plus pouvoir accéder au bonheur lié dans la conception normative à l’avoir et non plus à l’être.

L’homme conditionné par ce système est un mouton qui sera traité comme tel et surveillé comme tel poussé dans son instinct grégaire. Cet individu du troupeau ne peut plus penser par lui-même, il ne peut plus faire preuve de conscience éveillée, il ne peut plus être lucide, il ne peut plus voir la manipulation dont il est l’objet, il est hypnotisé, anesthésié, conditionné, entraîné malgré lui dans une forme de croyance, celle qui consiste à « croire » que le Pouvoir ne peut ni se tromper ni le tromper ! Tout ce qui pourrait le réveiller est systématiquement traîné dans la boue de la raillerie, de la moquerie, de l’étouffement propagandiste et des raccourcis d’accusations caricaturales comme celle de « complotiste »…

Tout discours subversif est déclaré « terroriste » et ceux qui en font la promotion sont eux-mêmes traités de « terroristes ».

Ainsi, tout esprit critique devient en soi « criminel » et sa condamnation va de soi.

Les tyrans qui nous gouvernent procèdent donc par étapes, en utilisant le mensonge, l’hypocrisie, la tromperie, la manipulation, le bâton et la carotte !

Ils annonçaient la « vaccination » pour les seuls volontaires ; puis ils « incitaient » à la « vaccination » par un pass sanitaire dit « provisoire » ; puis ils allaient familiariser les gens à son utilisation habituelle et banalisée ; puis le pass sanitaire ne serait valable que si la troisième dose était faite ; depuis hier, Castex annonçait le passage du « pass sanitaire » en « pass vaccinal », transformant la « vaccination anti covid » en obligation si le citoyen ne veut pas être déclassé.

Pourtant, le règlement européen du 14 juin 2021 sur le « pass sanitaire » interdisait que cette mesure puisse aboutir à une discrimination entre les « vaccinés » et les « non-vaccinés ». Il n’y a plus de Droit, plus de règles, plus de lois, rien que la volonté farouche des excités de la piquouze !

• eur-lex.europa.eu/?uri=CELEX:32021R0953&from

Selon le gouvernement britannique, une fois que vous avez reçu le double vaccin, « vous ne pouvez plus jamais acquérir une immunité naturelle complète contre les variantes du Covid – ou tout autre virus ». C’est ce que le docteur Vanden Bossche nous avait déjà expliqué il y a bien longtemps ! (Cf., article sur www.mondialisation.ca du 19 juin 2021)

Dans son « rapport de surveillance du vaccin COVID-19 » de la semaine 42, l’Agence de Sécurité sanitaire du Royaume-Uni reconnait à la page 23 que « les niveaux d’anticorps N semblent être plus faibles chez les personnes qui contractent l’infection après deux doses de vaccination ». Elle explique ensuite que cette baisse d’anticorps est pratiquement permanente.

Nous savons désormais que les vaccins « n’empêchent pas l’infection ou la transmission du virus » (les adultes « vaccinés » sont maintenant infectés à des taux beaucoup plus élevés que les « non-vaccinés »). Les Britanniques ont découvert que le vaccin « interfère avec la capacité immunitaire innée, après une infection, à produire des anticorps contre la protéine de pointe, mais aussi contre d’autres parties du virus ».

Les personnes « vaccinées » ne produisent plus d’anticorps contre la protéine de la nucléocapside, l’enveloppe du virus, qui est un élément pourtant déterminant de la réponse chez les personnes « non vaccinées ».

Conclusion : les personnes « vaccinées » seront considérablement plus vulnérables à toute mutation de la protéine de pointe pouvant se présenter, même si ces personnes ont déjà été infectées et si elles ont été guéries une ou plusieurs fois !

En revanche, les personnes « non vaccinées », présenteront une immunité naturelle durable, permanente, contre toutes les souches du théorique méchant virus, après avoir été infectées naturellement, même une seule fois.

(Confère page 24 du Rapport de l’Agence de Sécurité sanitaire du Royaume-Uni : Vaccine-surveillance-report-week-42)

Encore une fois, cet acharnement des Etats profonds à vouloir « vacciner » à tout prix tout le monde, ne peut pas avoir une motivation sanitaire ! Lorsqu’il est informé, ne serait-ce que de ce qui a été dit dans cet article, le citoyen lambda doit se poser la question : « mais quelle est donc la motivation réelle de ces covidistes fanatiques radicalisés dans leur obsession vaccinale ? »

N’acceptez pas d’entrer dans la croyance. Ne vous comportez pas comme des moutons. Soyez responsables : désobéissez aux mesures criminelles de ce dressage !

source : https://www.mondialisation.ca