La Russie riposte aux frappes ukrainiennes sur les réseaux électriques contrôlés par la Russie

14.09.2022

Une attaque américaine typique sur un pays étranger commence par un essaim de missiles de croisière qui mettront hors service l’infrastructure de base du pays. L’attaque américaine contre l’Irak et d’autres pays a démontré que l’approvisionnement en électricité et en eau disparaissait dès les premiers jours d’une guerre menée par les États-Unis.

Pendant plus de 200 jours, l’opération militaire spéciale russe en Ukraine n’a jamais attaqué l’infrastructure de base du pays. Lorsque l’Ukraine a utilisé son réseau ferroviaire électrifié pour faire venir des armes de « l’ouest », les forces russes ont seulement détruit les sous-stations électriques qui alimentaient le réseau ferroviaire. Mais elles n’ont jamais attaqué la production générale d’électricité pour la population. Les lumières sont restées allumées en Ukraine.

On peut donc s’interroger sur les décideurs ukrainiens et leurs conseillers en renseignement « occidentaux » qui ont pensé que l’attaque des réseaux électriques sous contrôle russe servirait en quelque sorte leur cause.

Depuis des semaines, l’armée ukrainienne attaque à l’artillerie la centrale nucléaire de Zaporijia, qui est depuis début mars sous contrôle russe et gardée par des troupes russes. Hier, le dernier des six réacteurs de la centrale a dû être arrêté après que sa connexion à l’alimentation électrique de secours externe a été détruite lors d’une nouvelle attaque d’artillerie ukrainienne. (La ligne a été rétablie par la suite).

La centrale n’a pas été la seule cible des attaques ukrainiennes contre les infrastructures. Comme l’a joyeusement tweeté Christo Gorzev, agent de renseignement britannique et porte-parole de Bellingcat :

La moitié de Belgorod est privée d’électricité après ce qui semble être une attaque
ukrainienne sur sa station centrale de distribution d’électricité. Vidéo embarquée

Belgorod est une ville de Russie située à quelques kilomètres au nord de la frontière avec l’Ukraine.

Dans son rapport d’hier sur son effort de guerre, le ministère russe de la Défense s’est plaint des attaques ukrainiennes systématiques contre l’infrastructure électrique de la ville de Donetsk et d’autres endroits :

« Afin de déstabiliser la situation dans le territoire libéré par les forces armées russes et les souffrances des civils, le régime de Kiev poursuit son bombardement délibéré des infrastructures énergétiques : installations de production, postes de transformation et lignes électriques. …

Depuis le 1er septembre de cette année, le territoire de la centrale nucléaire de Zaporijia et la ville d’Energodar ont été soumis à 26 reprises à des tirs d’artillerie des forces armées ukrainiennes, y compris sur le territoire de la centrale nucléaire. …

Dans le même temps, à la suite de tirs ciblés sur le poste de transformation le 6 septembre et sur la ligne électrique le 8 septembre, la ville d’Energodar est restée deux fois sans électricité. …

Sur le territoire de la République populaire de Donetsk, l’artillerie ukrainienne a frappé à plusieurs reprises 22 installations importantes d’approvisionnement en électricité afin de mettre hors tension les zones habitées, les jardins d’enfants, les installations de maintien en vie de la population et les entreprises industrielles. …

Le 1er septembre, trois mines de la Compagnie d’énergie charbonnière de Donetsk, où des dizaines de mineurs étaient bloqués sous terre, ont été mises hors tension à la suite de la frappe. …

Hier, le 10 septembre, 19 postes de transformation dans le district Petrovsky de Donetsk ont été mis hors tension en raison des bombardements des forces armées ukrainiennes. Plus de 1600 biens civils sont restés sans électricité à la suite de ces bombardements. …

Il est important de dire que les frappes quotidiennes contre les infrastructures civiles sont menées par le régime de Kiev de manière délibérée et ciblée. »

En attaquant systématiquement l’infrastructure électrique en Russie et dans les territoires sous contrôle russe, le gouvernement ukrainien a lancé des attaques terroristes délibérées contre les populations de ces régions.

Il semble avoir oublié les remarques du président russe Vladimir Poutine qui avait déclaré :

« Tout le monde doit savoir que, dans l’ensemble, nous n’avons encore rien commencé sérieusement ».

Hier soir, des missiles de croisière russes ont été lancés depuis des navires russes en mer Noire et en mer Caspienne. Ils étaient destinés à interrompre, mais pas encore à détruire, quatre centrales électriques ukrainiennes et à mettre temporairement hors service le réseau électrique ukrainien :

« La Russie a attaqué des centrales électriques et d’autres infrastructures dimanche, provoquant des pannes généralisées dans toute l’Ukraine, alors que les forces de Kiev ont lancé une contre-offensive rapide qui a chassé les troupes de Moscou de pans entiers de territoires qu’elles avaient occupés dans le nord-est. …

Le bombardement a déclenché un incendie massif dans une centrale électrique de la banlieue ouest de Kharkiv, faisant au moins un mort. Le président Volodymyr Zelensky a dénoncé les « frappes de missiles délibérées et cyniques » contre des cibles civiles comme des actes de terrorisme. …

La deuxième plus grande ville d’Ukraine, Kharkiv, semblait privée d’électricité dimanche soir. Les voitures roulaient dans les rues sombres et les rares piétons utilisaient des lampes de poche ou des téléphones portables pour s’éclairer. »

Les attaques ont également perturbé les transports ferroviaires militaires ukrainiens qui acheminentactuellement les troupes du nord et de l’ouest vers la zone de Vouhledar, dans le sud-est, d’où elles prévoient d’attaquer en direction de Marioupol.

Des semaines après avoir lui-même ordonné des attaques contre les infrastructures électriques civiles en territoire russe, le président ukrainien Zelensky a cyniquement dénoncé les représailles évidentes de la Russie comme du « terrorisme » :

 

Un black-out total dans les régions de Kharkiv & Donetsk, un partiel dans les régions
de Zaporijia, Dnipropetrovsk & Soumy. Les terroristes de la RF restent des terroristes
et attaquent les infrastructures essentielles. Pas d’installations militaires, le but est
de priver les gens de lumière & de chaleur.

 

Les attaques russes n’étaient qu’un simple coup de semonce. Elle peut mettre hors service TOUTES les infrastructures électriques de l’Ukraine à tout moment.

Les dirigeants ukrainiens tiendront-ils compte de cet avertissement ?

Ne pariez pas là-dessus. Tant que les médias « occidentaux » couvriront le régime de Zelensky, en ne rendant pas compte de ses précédents efforts pour perturber l’approvisionnement en électricité en Russie et dans les territoires détenus par la Russie, ces attaques susciteront naturellement une fausse sympathie pour la partie ukrainienne.

Les médias ukrainiens préparent déjà la population à de nouvelles attaques :

« Comment survivre dans une maison privée de gaz, d’eau, d’électricité, de réception cellulaire ? »

Comment ? En regardant des vidéos Youtube :

« La playlist YouTube Nadiyni Porady (Conseils fiables) de Nadiya Matveyeva propose des règles simples mais importantes qui permettront de préserver la santé, de résoudre les problèmes quotidiens, de se protéger et de protéger sa famille pendant l’invasion russe à grande échelle de l’Ukraine. Le présentateur de télévision apporte des réponses aux questions qui concernent tout le monde … »

Bonne chance avec ça quand les réseaux sont en panne.

Volodymyr Zelensky n’est pas un politicien ou un décideur rationnel. C’est un acteur qui prétend avoir une énorme bite avec laquelle il peut jouer du piano (vid). Tout ce que lui et son équipe de producteurs à Kiev font doit être vu sous cet angle. Ils jouent avec le public ukrainien et « occidental » pour des profits personnels. Chacun de leurs mouvements est calculé dans cette optique. Dire la vérité et le bien-être de la population locale ne les concernent pas.

Lorsqu’ils ont décidé d’attaquer les infrastructures électriques en Russie et dans les territoires contrôlés par la Russie, ils avaient déjà calculé que les inévitables représailles de la Russie serviraient leur cause première et permettraient de transférer de nombreux autres millions de subventions « occidentales » sur leurs comptes bancaires offshore.

Nos médias et nos politiciens les soutiennent cyniquement dans cette démarche.

Source : Moon of Alabama

Traduction : Réseau International