Le RN forme un groupe de 73 élus au Parlement européen

Jeudi, 13 juin, 2019 - 20:40

Le groupe auquel participe le Rassemblement national (RN) au Parlement européen aura 73 députés. Les populistes, avec 175 sièges, en progression de 20 % par rapport à 2014, restent néanmoins divisés. Espérons simplement qu’ils sachent sortir des logiques de groupe et votent de façon cohérente.

Ce groupe que composent les 22 (23 après le Brexit) élus RN avec les 28 élus italiens réunit 73 députés issus de 9 pays. Avec 73 membres, le groupe parlementaire double sa taille par rapport à ses effectifs dans le Parlement sortant, où l’ENL comptait 36 membres issus de 8 pays. Le groupe a été rebaptisé Identité et Démocratie et il est présidé par l’Italien Marco Zanni (Lega) et co-présidé par Nicolas Bay (RN). Il rassemble des élus tchèques, autrichiens (FPÖ), danois, finlandais, estoniens, belges du Vlaams Belang…

L’eurosceptique britannique Nigel Farage, qui a remporté 29 des 72 sièges britanniques, a exclu de rejoindre le groupe Europe des nations et des libertés (ENL).

Refus également pour Droit et Justice (PiS), le parti polonais au pouvoir. Jaroslaw Kaczynski a reconnu avoir un « problème » avec Salvini : « Il veut créer un nouveau groupe avec des formations que nous ne pouvons accepter », a-t-il dit, citant explicitement le RN et le mouvement allemand Alternative für Deutschland (AfD). En cause : leur russophilie décomplexée. Le PiS garde donc son propre groupe eurosceptique : les Conservateurs et réformistes européens (ECR).

Les nouveaux élus espagnols de Vox devraient rejoindre le PiS plutôt que le RN, car les Italiens de la Lega et les Belges du Vlaams Belang sont favorables à l’indépendance de la Catalogne. Une ligne rouge pour Vox.

Quant au Fidesz hongrois, il a fait part de son intention de rester au Parti populaire européen.

Source : Salon Beige