35 ophtalmologues demandent à Emmanuel Macron un «moratoire» sur l'usage du LBD

Lundi, 11 mars, 2019 - 17:33

Le JDD a publié une lettre adressée au président dans laquelle 35 ophtalmologues demandent un «moratoire» sur l'usage du LBD. D'abord privé, le contenu du courrier a été rendu public en l'absence de réponse.

L’hebdomadaire le Journal du dimanche a publié le 10 mars un courrier daté du 6 février dernier, dans lequel 35 ophtalmologues, inquiets des mutilations oculaires engendrées par les lanceurs de balles de défense (LBD), demandent à Emmanuel Macron «un moratoire» sur l'utilisation de cette arme dans le maintien de l'ordre.

«Notre démarche est uniquement celle de médecins, purement humaniste, avec pour seul but d'éviter d'autres mutilations», justifient les praticiens à la fin du court texte. Ils reprochent, entre autres, au LBD le diamètre de sa munition (40 mm), qui peut s'encastrer dans le globe oculaire et déclencher des lésions «souvent au-dessus de toute ressource thérapeutique».

 

«Le grand nombre de balles tirées avec une force cinétique conservée à longue distance et l'imprécision inhérente à cette arme devaient nécessairement entraîner un grand nombre de mutilations», peut-on lire également dans leur courrier.

Au départ envoyée au chef de l'Etat, la lettre des médecins, qui n'a reçu aucune réponse de l'Elysée, a été rendue publique dans le JDD, «afin d’être certains que leur message d’alerte est parvenu à son destinataire», précise l'hebdomadaire. 

«Au total depuis le début du mouvement dit "les Gilets jaunes", on compte environ 2 200 blessés parmi les manifestants, et 83 enquêtes en cours à l'IGPN et à l'IGGN impliquant des faits concernant des tirs de LBD», avait expliqué le 7 mars le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nunez. 

 

 

Source : RT France