L’armée syrienne reprend le contrôle de Deraa

10.07.2018

À Deraa de plus en plus de régions sont sous contrôle de l’armée syrienne depuis que les groupes armés ayant accepté le compromis ont fini par déposer les armes.

Les avancées des forces de l'armée se poursuivent au lendemain de leur entrée au village de Zaizoun et la ville de Tal Chihab dans le Rif occidental de Deraa où les forces de l’armée ont été accueillies en héros par les habitants. Dénonçant le soutien du régime de Tel-Aviv aux terroristes, les habitants ont scandé des slogans en soutien à Bachar al-Assad et remercié les forces de l’armée pour leur prouesse.

L’armée syrienne tâche à présent, d’établir la sécurité dans le sud-ouest de Deraa et notamment dans les villages situés sur la bande frontalière avec la Jordanie qui viennent d’être libérés suite à un compromis avec les groupes armés. Les opérations du nettoyage s’étendent depuis le district de Deraa al-Balad jusqu’au village d’Arni al-Ramsa.

 

Après de lourds combats, c’est finalement, sur la bande frontalière avec la Jordanie que les forces de l’armée syrienne se sont rejointes pour entamer la prochaine étape qui consiste à confronter, pour la première fois, le groupuscule terroriste Jaysh Khalid ibn al-Waleedun affilié à Daech.

Les forces de l'armée syrienne patrouillent tout au long des frontières syro-jordaniennes, annoncent les sources sur le terrain. L'accès aux zones sous contrôle de Daech est désormais possible par la province d’al-Sweida.

 

Les éléments terroristes ont de leur côté annoncé qu’après la reprise de 72% de Derra et l’installation de l’armée dans la région, plus de 200.000 déplacés ont pu rentrer chez eux.

Les nouvelles sont confirmées par Abu Shima, le leader des groupes armés à Deraa, qui a confié à Reuters l’encerclement des milliers de ses camarades par l’armée syrienne à l’ouest de Deraa.

Reuters met en relief la reprise du stratégique point de passage de Nassib en 20 jours, par l’armée syrienne et ajoute que la reprise de Deraa, berceau des conspirations anti-gouvernementales déclenchées en 2011, est une grande gifle que l’État syrien donne aux terroristes.

En vertu d’un accord conclu, par l’intermédiation de la Russie, entre l’armée syrienne et les groupes armés, le contrôle de Deraa et de ses villages du sud qui sont situés sur les frontières avec la Jordanie, est à présent aux mains de l’armée syrienne.

 

Source : Press TV