La chute de l’Empire occidental et celle de la France avec lui

16.05.2018

A Monsieur le Ministre Jean-Yves Le Drian et à tous les autres complices des Gouvernements français, depuis Sarkozy jusqu’à Macron inclus !

Le citoyen Français Lambda, que je suis, voudrait s’arrêter un instant sur le bilan désastreux de la politique étrangère de la France menée depuis Sarkozy jusqu’à Macron inclus. En ce qui concerne la politique intérieure, elle a déjà produit un champ de ruines et chacun peut voir s’amonceler les décombres du pays sinistré, avec une dette délirante frisant les 2300 milliards d’euros, impossible à éponger, même avec n’importe quel régime « d’austérité » infligé par les flibustiers du capitalisme parasitaire financier!

Témoins de ce désastre politique exceptionnel qui n’en finit plus, que peuvent constater, en toute objectivité, les citoyens sidérés de ce pays, faisant preuve de clairvoyance et d’une conscience encore en alerte, concernant le spectacle minable et pitoyable de la politique étrangère de la France ?!

1 –  QUEL BILAN CONCERNANT LA POLITIQUE DE LA FRANCE EN LIBYE ?

Lors d’un entretien accordé à Mediapart, Rony Brauman est revenu sur l’intervention militaire de 2011 en Libye. Il évoquait très clairement les 3 affirmations qui ont permis, réellement, objectivement, de justifier l’entrée en guerre pour des raisons « humanitaires » : le bombardement de Tripoli ; la colonne de chars à l’assaut de Benghazi ; les charniers de Benghazi et Tripoli. Tout cela était parfaitement faux, mensonger, « fake news », manipulation du Pouvoir, crapulerie criminelle, comme vous le savez et rien de tout cela n’existait, mais a permis de gaver à loisir les cerveaux des occidentaux, maintenus dans une arriération mentale ou devenus débiles, notamment les Français, manipulés par le chef d’état-major BHL, dictant ses conseils de guerre à Sarkozy, pour justifier la destruction de la Libye et le martyre parfaitement arbitraire et odieux de Kadhafi et de son peuple!

Aujourd’hui, le spectacle délabré d’une Libye martyre, divisée, anéantie, ruinée, aux mains des terroristes djihadistes appuyés par l’Occident, s’offre à nous ! La France a été avec ses alliés occidentaux, la cheville ouvrière, les artisans appliqués, les auteurs authentiques de ce désastre sans nom!

Les Etats-Unis et la France, comme le prouvent les courriels de la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, s’étaient mis d’accord pour bloquer le plan de Kadhafi qui voulait créer une monnaie africaine, alternative au dollar et au franc CFA imposé par la France à 14 ex colonies africaines. Kadhafi était impardonnable : il osait se comporter en libérateur des peuples africains du néo-colonialisme occidental, pilleur, voleur, tortionnaire et destructeur des pays du Sud! Pourtant, Monsieur Le Drian et Compagnie, n’hésitent pas à réciter, encore aujourd’hui, leur catéchisme exalté d’une France des « Droits de l’Homme »! Le Ministre Le Drian est absolument convaincu d’être dans la « vérité et la justice », puisqu’il poursuit cette même politique honteuse en Syrie.

Une fois l’Etat Libyen démoli et Kadhafi martyrisé puis odieusement assassiné, le butin à partager en Libye était énorme, à savoir : les réserves pétrolières (les plus grandes d’Afrique) ; celles de gaz naturel; l’immense nappe phréatique nubienne d’eau fossile, un or blanc plus précieux que l’or noir; le territoire même de la Libye, de première importance géostratégique; les fonds souverains, environ 150 milliards de dollars investis à l’étranger par l’Etat libyen, “gelés” en 2011 par mandat du Conseil de sécurité de l’ONU, manipulé par les USA tout-puissants, imposant la pluie ou le beau temps sur les lois internationales…

Sur les 16 milliards d’euros de fonds libyens, bloqués à la « Euroclear Bank » en Belgique, 10 ont déjà disparu, sans aucune autorisation de prélèvement. Le même pillage a été opéré sur des avoirs libyens dans les autres banques européennes et étasuniennes. Ce banditisme de grand chemin est ouvertement pratiqué par les « amis et alliés de la France », les Etats-Unis d’Amérique. C’est un fait que nul ne peut contester, sauf s’il est résolument malhonnête.

En Libye les recettes fiscales de l’export énergétique, sont passées de 47 milliards de dollars en 2010 à 14 en 2017 ! Ces recettes se trouvent partagées aujourd’hui entre groupes de pouvoir et multinationales occidentales; le dinar, qui auparavant valait 3 dollars, est aujourd’hui changé à un taux de 9 dinars par dollar, tandis que les biens de consommation courante doivent être importés en les payant en dollars, avec une inflation annuelle consécutive de 30%. Cela aussi est un fait objectif que nul ne peut contester, sauf s’il est résolument malhonnête.

Le niveau de vie de la majeure partie de la population s’est écroulé, par manque d’argent et à cause de la désorganisation des services essentiels. Il n’existe plus de sécurité en Libye ni de réel système judiciaire. Quant aux immigrés africains, injustement et faussement accusés par les médias officiels occidentaux, d’être des “mercenaires de Kadhafi”, ils ont été emprisonnés par les milices de terroristes islamistes, soutenues et armées par la coalition occidentale, jusque dans des cages de zoo, torturés, brûlés vifs, violés et assassinés ou vendus comme esclaves enchaînés après un martyre innommable ! Tout cela grâce à l’Occident dont la France en tête avec son grand conseiller « philosophe » de pacotille, le criminel impénitent BHL justifiant ces horreurs par un discours « va-t-en guerre » se voulant « humanitaire »… Cela est aussi un fait incontestable et la réalité objective incontestable, dans l’actuelle Libye, sauf pour celui ou celle qui est résolument malhonnête.

De même, sont aussi persécutés les Libyens accusés d’avoir soutenu Kadhafi. Dans la ville de Tawergha les milices des terroristes islamistes de Misrata soutenues par l’Otan (celles qui ont martyrisé et assassiné Kadhafi) ont pratiqué un génocide, une véritable purification ethnique, en exterminant, torturant et violant ces populations libyennes. A la suite de ces horreurs, devenues possibles grâce aux Occidentaux dont la France en tête, les survivants, terrorisés, ont dû abandonner la ville pour se fondre dans une population livrée à la tyrannie. Aujourd’hui ils sont environ 40 000 à vivre dans des conditions inhumaines, ne pouvant pas retourner à Tawergha. Tout cela relève des faits incontestables et qui mettent en accusation, pour « crimes contre l’humanité », les responsables occidentaux dont ceux de la France de Sarkozy et suivants qui continuent de bêler en chœur ce discours injurieux pour la conscience humaine et d’une insanité mentale ayant dépassée toute limite supportable !

Conclusion : Monsieur Le Drian et Cie, dans quelle catégorie de personnes faut-il vous classer ? Dans les innocents, naïfs, débiles débonnaires croyant de « bonne foi » à la fable d’un loup déguisé en brebis, ou dans les pervers et les salauds parfaitement informés et pratiquant le crime contre l’humanité pour des « raisons d’Etat » supérieures à tous les « Droits de l’Homme » et justifié par les intérêts sine qua non de l’économisme marchand?

A vous de choisir !

2 – QUEL BILAN CONCERNANT LA POLITIQUE DE LA FRANCE AU YÉMEN ?

En consultant le rapport parlementaire de 2017 sur les exportations d’armement de la France, on découvre que l’Arabie Saoudite était entre 2007 et 2016 le « second client des fabricants d’armes français ». Les armes vendues par Paris à l’Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis, servant aux campagnes de bombardements au Yémen, étaient utilisées en réalité contre les populations civiles démunies de ce pays.

Or, la vente de ces armes violent le Traité sur le Commerce des Armes (TCA) et la réglementation européenne en la matière (position commune européenne de 2008). Ces deux textes interdisent les transferts de matériel militaire dans plusieurs cas : notamment quand il existe des risques de violations graves du droit international humanitaire, ou des risques de déstabilisation régionale.  C’est parfaitement le cas.

Pour contourner la loi, les motifs donnés par un Etat Français ordurier sont simples : soit le « respect des droits de l’homme », « la stabilité régionale » ou la nécessité de soutenir la « lutte contre le terrorisme » ! Bref, le discours bidon classique d’un Pouvoir crapuleux qui n’a que faire d’un idéal républicain depuis longtemps rangé au musée de l’histoire et encore moins de la volonté du peuple Français depuis longtemps trahi et pouvant aller au marcher de la Bastille s’acheter des quenelles…

L’important c’est le négoce ! Or, la vente de l’armement est rentable, permettant à la France de satisfaire l’équilibre de la balance des paiements et les contrebandiers de la Finance internationale qui réclame des sacrifices sanglants pour apaiser sa colère et son avidité insatiable.

Personne n’a jamais entendu une protestation de la part de celle qu’on nomme régulièrement « la communauté internationale », c’est-à-dire l’Etat profond nord- américain, l’UE ou les pays de la « coalition de Doha », lorsqu’il s’agit des bombardements saoudiens au Yémen, pour les condamner fermement en menaçant d’intervenir pour mettre fin à ce massacre abominable ayant très largement dépassé toutes les « lignes rouge » du tolérable, l’Arabie Saoudite ayant déjà utilisé les armes au phosphore blanc contre la population civile démunie. Mais le Yémen n’est pas un pays « aligné » et soumis à la prédominance occidentale. Il est même un allié de l’Iran. De ce fait, on peut le martyriser sans scrupule… D’après l’Unicef, un enfant meurt toutes les dix minutes au Yémen, de faim, de soif, du choléra, mais aussi sous les bombes de la coalition conduite depuis 2015 par l’Arabie Saoudite. Onze millions de petits Yéménites ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Mais peu importe !

C’est le silence absolu, un silence de mort ; aucun cri de colère, ni de protestation, ni de menaces de la part de Nikki Haley, habituée pourtant à ses crises d’hystérie dans l’enceinte de l’ONU. Le silence est total du côté de Theresa May comme du côté de son complice Macron, concernant le Yémen, saigné de manière honteuse avec l’armement français et brutalement martyrisé sans la moindre levée de bouclier de la part des médias occidentaux étrangement sourds, aveugles et muets sur ce scandale, véritable abomination de crimes contre l’humanité!De plus, ce sont les corvettes de fabrication française qui assurent un cruel blocus du Yémen, affamant la population qui crève de faim et des multiples conséquences de la famine. Lorsque ces navires ont été en maintenance, en mars 2016, ce sont des bâtiments de la marine de guerre française qui ont directement, selon laLettre de l’Océan indien, assuré la continuité de ce blocus criminel participant directement au massacre des enfants Yéménites en toute impunité. Les lois internationales sont foulées par la France et ses complices dans le crime. Pourquoi les militaires ne font-ils pas preuve de désobéissance civique, lorsque l’Etat mafieux leur demande de commettre ces crimes contre l’humanité? Qu’attendent-ils pour faire respecter scrupuleusement la Constitution française lorsque des ordures au pouvoir se permettent de la violer à ce point? Ce sont là des faits incontestables et la réalité objective incontestable, concernant le Yémen, sauf pour celui ou celle qui est résolument malhonnête!

Conclusion :Monsieur Le Drian et Cie, dans quelle catégorie de personnes faut-il vous classer ? Dans les innocents, naïfs, débiles débonnaires croyant de « bonne foi » à la fable du loup déguisé en brebis, ou dans les pervers et les salauds parfaitement informés et pratiquant le crime contre l’humanité pour des « raisons d’Etat » supérieures à tous les « Droits de l’Homme » et justifié par les intérêts sine qua non de l’économisme marchand?

A vous de choisir !

3 – QUEL BILAN CONCERNANT LA POLITIQUE DE LA FRANCE EN SYRIE ?

Tout allait sérieusement commencer en Syrie par la tentative de déstabilisation via la technique du « printemps arabe », en 2011. Mais face à l’échec de cette tentative, l’Occident développerait et étendrait la guerre par proxy : des mercenaires « djihadistes » allaient opérer en Syrie au nom d’une coalition occidentale dont la charte serait écrite à Doha, le 11 novembre 2012. Pour consulter l’acte de naissance détaillé de cette création occidentale de Daech, on pourra consulter les sources abondantes et la description précise de la création de ISIS, EIIL, DAECH dans l’ouvrage de l’auteur (Cf., « Le djihad et le management de la terreur », Jean-Yves Jézéquel, Vérone éditions, 2017, pages 211 à 224 et 244 à 261)

Pour consulter le détail du contenu de la Charte de la « coalition de Doha », on pourra consulter les livres de Jean-Loup Izambert, « 56 – Tome 1 et 2: L’État français complice de groupes criminels, septembre 2015.

Puis, l’Etat légitime de la République laïque de Syrie, face à l’invasion des hordes de terroristes djihadistes aux ordres de la « coalition de Doha » et armées, ravitaillées, payées, encadrées, appuyées par elle, a fait appel à la Russie, à l’Iran et au Hezbollah libanais pour venir à son aide.

Dès l’intervention des alliés de la Syrie, en particulier celle de la Russie, les mercenaires employés de la « coalition de Doha » ont rapidement été défaits et la guerre par proxy a changé de nature. Face à l’échec et à la destruction rapide de DAECH, La « coalition de Doha » allait s’engager directement elle-même en Syrie, en ouvrant plusieurs fronts et en installant plusieurs guerres sur le sol syrien : Les Turcs se battraient contre les Kurdes dans le Nord-Est de la Syrie favorisant ainsi la partition de la Syrie; les Israéliens se battraient contre les Iraniens présents en Syrie et contre le Hezbollah libanais, son ennemi héréditaire; les USA, l’Angleterre et la France bombarderaient sans mandat de l’ONU et de loin, Bachar El-Assad accusé arbitrairement et ponctuellement d’utiliser des armes de destruction massive « chimiques », pour reprendre le schéma ayant si bien fonctionné en Irak et en Libye notamment; quant à ce qui reste des terroristes de DAECH, ils seraient recyclés par les pays membres de la « coalition de Doha » pour servir dans leurs armées combattant à la fois les Kurdes marxistes et l’armée Syrienne faite de conscrits.

Maintenant nous en sommes là : la Russie est fortement présente aux côtés de l’Etat légitime syrien à sa demande. Ce qui va fatalement devenir l’étape suivante, sera une confrontation directe de la « coalition de Doha » avec la Russie et ses alliés : l’armée syrienne, les troupes d’élites iraniennes, celles du Hezbollah, la Chine présente en Méditerranée… Autrement dit : l’échelon suivant a déjà été annoncé par les USA qui ont décidé d’utiliser les armes nucléaires adaptées à la guerre conventionnelle! Si ce degré est franchi, nous sommes à la veille d’une troisième guerre mondiale qui obligera les Russes à utiliser leur potentiel nucléaire de dissuasion et donc d’apocalypse.

Nous reviendrons dans un autre article sur le sujet spécifique des « attaques chimiques » en Syrie.

Disons, pour le moment, que les « attaques chimiques » existantes ou inexistantes, comme dernièrement celle de Douma, n’ont qu’un seul but : celui d’être une provocation mise en scène pour un objectif cynique et parfaitement criminel consistant à abattre arbitrairement Bachar El Assad, de la même manière que la coalition occidentale l’avait fait avec Saddam Hussein et Kadhafi…

Toute la mesure de la détestable pratique de l’Occident concernant les nations insoumises, apparaît dans ce rapport étasunien qui dit : « Nous voulons maintenir la pression sur la Russie, même si cette pression ne parvient pas à convaincre Moscou de lâcher le régime syrien comme nous l’espérions ». Sur ce plan, « nous devons continuer – ce que nous faisons déjà – à savoir, dénoncer l’horrible situation humanitaire ainsi que la complicité russe dans la campagne de bombardements de cibles innocentes civiles ». Il est choquant d’entendre cet aveu et de constater à quel point le mensonge est délibéré, pensé, conçu dans des officines spécialisées qui consacrent leur énergie à concevoir le Mal pour le Mal !

Monsieur Le Drian et Cie, après avoir entendu tout cela, allez-vous encore continuer à radoter que la France est en Syrie pour « combattre le terrorisme » et pour châtier le « Gouvernement syrien qui utilise les armes chimiques contre son peuple » ?

Plus personne en France ne peut vous écouter ni vous prendre au sérieux, parce que vous n’êtes pas honnêtes et les Français ont horreur qu’on les prenne pour des idiots !

 

Source : Mondialisation.ca