L’armée libanaise annonce une pause dans son offensive lancée contre l’État islamique

28.08.2017

Une semaine après avoir lancé l’opération « Aube des Jurd » afin de chasser l’État islamique (EI ou Daesh) dans les secteurs de Ras Baalbeck et de Qaa, frontaliers avec la Syrie, l’armée libanaise a annoncé une « pause », ce 27 août, afin d’engager des négociations au sujet de ses soldats enlevés par les jihadistes.

« L’arrêt des hostilités est entré en vigueur à 07H00 (04H00 GMT) et devrait ouvrir la voie à la dernière phase des négociations sur le sort des soldats enlevés », a en effet annoncé l’état-major libanais.

En août 2014, 30 soldats et policiers libanais avaient été capturés prisonniers par l’EI et le Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda) lorsqu’ils prirent position dans la ville frontalière d’Aarsal.

Depuis, quatre prisonniers ont été assassinés et un cinquième est mort des suites de ses blessures. En décembre 2015, 16 autres furent libérés par l’ex-Front al-Nosra dans le cadre d’une médiation assurée par le Qatar. Les neuf derniers seraient encore détenus par l’EI.
D’après une source militaire libanaise, le cessez-le-feu a été demandé par l’EI, en échange d’informations sur les soldats prisonniers. « La bataille a cessé. L’armée poursuivra le combat si elle a des motifs de le faire ou si nous ne sommes pas satisfaits de la solution », a-t-elle précisé auprès de l’AFP.

« Les négociations sont en cours pour que l’EI se retire et fournisse des informations sur le sort des soldats », a indiqué un autre source militaire. La durée de la trêve n’a pas été précisée. Cela étant, le ministre libanais de la Défense, Yaacoub al-Sarraf, a affirmé qu’une annonce officielle serait faite une fois que des « informations claires » sur le sort des soldats prisonniers auront été obtenues.
Pour le moment, l’armée libanaise dit avoir pris le contrôle de la plus grande partie des territoires visés par l’opération « Aube des Jurd ». Elle a perdu au moins 6 soldats, tués par des mines.

Par ailleurs, le Hezbollah, qui a lancé, dans le même temps, une offensive du côté syrien de la frontière, a également annoncé une pause dans ses opérations. La milice chiite a précisé qu’elle intervient « dans le cadre d’un accord global pour mettre fin à la bataille contre Daesh » dans la partie occidentale du Qualamoun.

Pour rappel, l’armée libanaise a réfuté toute coordination de ses opérations avec le Hezbollah.

Source : http://www.opex360.com/2017/08/27/larmee-libanaise-annonce-une-pause-dans-son-offensive-lancee-contre-letat-islamique/